Haïku de l’eau

Le bruit de la canne tak tak
Ça balance à gauche, ça balance à droite
C’est la marche nordique.

Le joggeur déterminé
Sous ce soleil ardent
Court Forrest Gump court!

Plouf! il plonge
Attiré par un frisbee qui flotte
Le chien rend possible la mission impossible.

Roule galette roule
Ma bicyclette à équilibre tte
Me transporte d’un point à l’autre.

Comme un pont en bois sculpté
Au toucher je l’ai palpé
C’est en fait un pont à béton coulé.

Comme des fruits de cerisier sauvage
À apparence de mirabelles
Je ne pus t’identifier.

Maître oiseau
Sur une branche perchée
Nous observait en plein haïku.

Vole Vole
Papillon blanc vole
D’une blancheur éclatante.

Vert verdâtre
Tel un tapis de mousse
J’y jouerai bien du tennis.

Ce contenu a été publié dans Balade-Ecriture. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.