Icône noire et or

Elle regarde le visiteur, les yeux grands ouverts. Ses pupilles noires, profondes, insondables, l’interpellent. La peau cuivrée de son visage s’empourpre aux pommettes. Sa chevelure frisée est ramenée en arrière dans un chignon qui la coiffe. Sa seule présence, calme, absorbe et occupe l’espace. Elle pose. Derrière elle, en fond, une mosaïque cubiste de bruns et de beiges, la met en valeur. Ovale pur, sur un long cou gracile. Hiératique, son portait s’inscrit dans le carré parfait d’un cadre de bois peint d’or et de noir formant un motif en forme de croix grecque.

Ce contenu a été publié dans Musée-Ecriture. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.