La danseuse

 

Danseuse :

Admire ma grâce, la blancheur délicate, la pureté de mon corps, de ma posture.

Arc de muscles , tourné vers les Cieux.

Heureuse de cet absolu, fruit d’un travail quotidien infini.

Je me sais élève de la Beauté et m’incline devant mon Dieu Perfection.

Née pour le servir.

 

Admiratrice :

Astreins ton corps à ce travail de forçat

Oublie toi dans cet absolu.

De ce travail viendra peut être ta Paix.

Rien n’est acquis.

Force ton corps, tes muscles dans cette quête de perfection.

Ce voyage sans fin est ton chemin.

Continue.

Ta vie est le voyage de ton corps,

arc de beauté blanche.

Sache le .

Tu ne t’appartiens plus.

Tu appartiens à l’Art par le don qui t’a été donné.

Tu es l’apprentie à tout jamais de l’harmonie,

Son esclave heureuse.

 

Catherine Z

A propos Catherine Z

J'écris depuis mon adolescence...comme beaucoup j'ai tenu un journal intime puis j'ai écrit des poèmes puis des textes et quelques petites nouvelles. J'adore lire depuis que je sais lire . Les livres furent mes premiers amis .
Ce contenu a été publié dans Musée-Ecriture, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.