Lécher mourir

A force de lécher l’ampoule de cyanure, il n’avait d’autre destin que mourir.

Pourquoi en arriver là ?

Oh, une histoire de femme mal aimée, et bien battue.

Ça s’est terminé pour lui devant un juge qui l’a condamné à expier sa faute derrière les barreaux. Or lui, son métier c’était le barreau. Il avait 99 % de sa vie à défendre les autres, jusqu’à commettre l’indéfendable. Il n’a pas assumé, alors il a léché tomber. Ses copains de l’ex-KGB lui avaient donné l’astuce :

– Si toi acculé, toi prendre ampoule cyanure.

C’est rapide, et irréversible. Avant d’aspirer la mort concentrée dans le cylindre de verre, il a pensé à ceux et celles qu’il avait aimé(e)s. Pas toujours assez bien, peut-être.

Ce contenu a été publié dans Musée-Ecriture. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.