La Nuit des Temps

Il s’échappe, il s’échappe, attention! On ne peut pas se permettre de le perdre lui aussi.

Marco, fonce à la salle radio et transmets son signalement à toutes les unités:

– taille moyenne, sweat rouge à capuche, Converses aux pieds.

Précise bien qu’il est bouleversé, il faudra l’appréhender avec tact, mesure et diplomatie. On ne peut pas se permettre de perdre sa trace, cela compromettrait cinq années de recherches, 10 Millions de crédits, la reprise de l’économie mondiale.

On doit bien être en capacité de le géolocaliser car on surveille la terre entière, on contrôle la natalité, piétine les droits à l’image, les droits de l’Homme…et on perdrait la trace de notre patient A? Ce gamin à capuche devra être guetté jour et nuit; le Web et le dark web seront épluchés, visionnés, classés, répertoriés.

Retrouvez-le; sa fuite est une catastrophe, un cataclysme, la dernière prophétie d’un monde à l’agonie. Lancez mille, dix mille, un million de drônes comme autant de furies, mais retrovez-le, ligottez-le, bayonnez-le, confinez-le jusqu’à la fin des temps.

Le Grand Enfermement ne peut pas déboucher sur la Nuit des Temps.

Ce contenu a été publié dans Atelier au Long cours. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.