Le changement

C’est la nuit, c’est maintenant. C’est le changement. De saison. Le solstice, ça incite les solistes à se fondre dans le noir. C’est romantique une coupure de courant. Les bougies prennent le relais, merci les syndicats, c’est sympa les gars de penser à moi et de m’offrir tous ces petits pas pour me rendre à mon bureau. Dans le métro j’ai bien chaud alors c’est cool d’avoir bien froid dans mon chez moi obscur. J’allume des bougies et les pose délicatement sur les radiateurs éteints.

C’est la nuit, c’est maintenant, le changement. Le grand capital lui aussi s’éclaire à la bougie. Combien faut-il réquisitionner de yacht pour payer la retraite des cheminots ? Pas facile de calculer à la lueur d’une bougie. J’aurais bien fait un tableau Excel, mais il ne s’allume plus, mon ordi. Et les jets privés, qui va les racheter ? Faut tout liquider je vous dis.

Ce contenu a été publié dans Atelier au Long cours. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.