Changer d’enfance ?

Une ombre sombre s’évanouit sous les lauriers gris le soir, roses le jour. L’amant de ses courtes nuits est parti en glissant sur ses pleurs sauvages. Larmes brutales de l’enfance qui remontent à ses pieds. Elle court se réfugier sous le laurier rose de son enfance, mais les sanglots irrépressibles vident ses yeux et essorent son corps.
Elle se lève en sueur. Ses yeux sont secs. C’était la face B de son rêve. L’autre côté raconte l’espoir de changer d’enfance, sortir de la prison de la terreur. Cracher la honte et la culpabilité d’être. Repartir de zéro ou sortir de l’Histoire.
Des nuits courtes ou de l’amant il y a un intrus. Elle ne s’aime pas ; qui s’embarrasserait d’un fardeau autodestructible ?

*-*

Elle a parlé de ses rêves, allongée sur un divan ou assise, les yeux ouverts comme les paupières closes. L’ombre est devenue nette, l’amant, Armand. Son beau-père.

*-*

Lentement, utilement, les larmes saccadées se sont commuées en flot régulier.
Sa mère avait dit « Tu verras, il est intéressant. Il pourra t’apprendre plein de choses ». La fillette avait pris d’un œil neutre cette nouvelle union. Elle se sentait prise dans l’obligation de faire bonne figure. Elle choisit une robe rouge imprimée de fleurs de nénuphars. La mère avait passé l’après-midi à préparer le brunch du dimanche. Armand se présenta, les chaussures usées. La gamine se demanda si l’allure négligée n’était pas en réalité savamment étudiée. Une Lamborghini et des godasses irréparables, pourquoi pas ?
L’enfant avait été élevée dans l’idée que les grandes personnes étaient protectrices et douées de sagesse. « Une belle personne ». Armand était une belle personne.
La première nuit d’orage, elle perçut l’ouverture de la porte, un corps chaud contre elle. Une belle personne, se rappelait-elle. Elle oublia la suite. Lorsqu’elle se réveilla le lendemain, des pleurs sauvages s’étaient répandus sur le sol.

Ce contenu a été publié dans Atelier Buissonnier. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

1 réponse à Changer d’enfance ?

  1. Catherine Z dit :

    C’est superbe de lire les mots de l’atelier skype devenir une autre histoire avec toi ! Merci

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.