Compagnons de voyage

C’est une histoire tout à fait ubuesque qui se passe dans un train. Au départ de la gare, un voyageur égaré remontait les allées à l’envers du sens de la marche. Il cherchait désespérément son compartiment. Quand enfin, il trouva la voiture numéro 9, il s’arrêta, cessant tout net son tapage. Avec calme, il ouvrit la porte et vit à sa place un ragondin agréablement installé, somnolant béatement. Quel curieux compagnon de voyage ! pensa-t-il. A côté de lui, sans faire de bruit, il s’installa et se mit, lui aussi, à vaciller dans le sommeil. A l’arrivée, c’est dérisoire et même très rare, le ragondin et le voyageur étaient irrésistiblement joyeux  et ensemble écalaient des œufs avec une insouciante énergie.

14 janvier 2020

Ce contenu a été publié dans Atelier Buissonnier. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.