Entre rêve et réalité

Tu regardes le désordre créé par les faux papillons rouges et bleus sortis de ton imagination en ébullition. Encore des rêves qui explosent au petit matin et te laisse exténuée les bras en croix sous ta couette fleurie ou recroquevillée en chien de fusil , embryon câlin.

Oh , un embryon d’oisillon qui gobe du jaune d’œuf et sort épuisé d’un gavage disproportionné pour son minuscule estomac !

Et là une cohorte de gendarmes en file indienne qui partent dans tous les sens , cherchant le capitaine gendarme, Celui-ci a déserté son poste depuis des siècles répètent les coccinelles aux gendarmes en pleurs dans le gravillon du jardin.

Tu t’es allongée dans l’herbe mouillée comme tous les matins, après tes nuits épuisantes.  Tes nuits retrouveront-elles une tranquillité ? Rien n’est certain, depuis que tu t’es découverte une passion pour tes rêves. Chaque nuit tu espères  vivre une aventure rocambolesque que tu t’empresseras de retranscrire fidèlement dans ton livre de rêves.

Tu chéris le projet d’en réaliser un film.

En attendant, tu te reposes chaque matin dans l’herbe fraîche de ton jardin. Tu observes les pucerons, les escargots qui grimpent sur le magnolia. Les escargots sont vraiment déroutants. Ils émergent des profondeurs et aspirent à atteindre le ciel puisqu’ils grimpent dans les arbres..

Séraphine, une fois reposée de ses aventures nocturnes se passionne  pour la vie des habitants minuscules de son jardin de banlieue. Néophyte en la matière. Elle voit des mystères partout et tente de les élucider. Séraphine est une jeune femme qui ne souhaite pas connaître la paix.

La nuit elle a déjà endossé le costume de Don Quichotte en éperonnant son cheval. Une autre nuit , elle escaladait le Mont Blanc seule, glacée par le blizzard.

Séraphine allongée dans l’herbe dorlote ses rêves, somnole un peu puis observe son jardin.

Il lui arrive de confondre les habitants de son jardin avec ses rêves.

Séraphine se perd entre ses nuits et ses jours.

 

Tu adores ce désordre qui t’isole des autres.

 

A propos Catherine Z

J'écris depuis mon adolescence...comme beaucoup j'ai tenu un journal intime puis j'ai écrit des poèmes puis des textes et quelques petites nouvelles. J'adore lire depuis que je sais lire . Les livres furent mes premiers amis .
Ce contenu a été publié dans Atelier Buissonnier, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.