Le balayeur à la rose

Dis moi où t’emporte tes rêves de princesse des villes. Tu te joues de moi , tu ne dis jamais rien. Tu te contentes  de sourire et tu t’échappes.

Un sourire, un clin d’œil, un geste de la main, une robe qui se soulève…

Depuis des jours, des semaines je t’emporte dans mes rêves à défaut d’être dans les tiens. Princesse fugace, ton regard me dévisage tous les matins quand  je nettoie la chaussée du 11e à 5 heures du matin.

Toi je le devine , tu rentres d’une nuit sans fin où tu as épousé la musique . Celle qui te transcende , celle qui de donne l’impression d’exister un peu. Dans le zeste de ta vie nocturne , le parfum de ta nuit se répand dans ton sillage. Tu devines que j’aspire à suivre ta trace.

Perfidement, tu me dévisages , cligne de tes yeux noirs , délurés et cernés. Je m’appuie sur le manche de mon balai, j’essaie de me redresser, tire sur mon uniforme jaune fluorescent et t’envoie des milliers de baisers muets implorants.

Les premiers matins, j’ai cru à cette idylle . J’aime les contes de fées. Le 6 eme  jour de notre rencontre éphémère je t’ai offert une rose blanche .

Ton sourire éclatant m’a remercié . L’Albert , il a cru le pacte entre la belle de la nuit parisienne et le balayeur matinal scellé.

Le matin de la 2 éme semaine, tu as osé t’enquérir de son prénom .Elle se nommait Rose et toi Albert .Tu t’es incliné devant sa beauté juvénile. Tu t’es relevé , Rose s’était éclipsée .

Depuis ce matin là , elle se joue de toi.

Certain  matin, elle te frôle et te sourie , d’ autre matins l’absence  de  Rose  décolore les heures restantes. Ces jours là sont des jours  sans lumière, sans joie . Albert accomplit sa tâche et se hâte de retrouver sa mélancolie en tête à tête, une rose blanche sur la table.

A propos Catherine Z

J'écris depuis mon adolescence...comme beaucoup j'ai tenu un journal intime puis j'ai écrit des poèmes puis des textes et quelques petites nouvelles. J'adore lire depuis que je sais lire . Les livres furent mes premiers amis .
Ce contenu a été publié dans Atelier Buissonnier, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.