Le Chant du robinet

Des fois je me dis que demain sera meilleur.

J’entends les tourterelles roucouler et ça me fait sourire. Un rayon de lumière perce à travers la fenêtre. Il projette l’ombre des barreaux sur le mur d’en face.

La vie dehors a l’air bien animée. Quelqu’un siffle avec gaîté. Cela m’évoque quelques lointains souvenirs. Un après-midi de mai où nous coupions du bois. Le sentiment d’utilité, du travail bien fait à la fin de la journée. La robe de Solange qui virevolte dans le vent. Le rose frais de sa barrette qui maintient ses cheveux.

Si je jette un œil dans la glace, tout cela va s’effacer. Il ne restera que l’ombre et les quatre murs.

Je ne peux pas. J’essaie de me replonger, revivre ces instants.

Une nuit, la lune et les étoiles brillaient très fort. J’avais eu le sentiment d’être un géant. La discussion au coin du feu avait duré jusqu’au petit matin. Il ne restait que des braises.

Je ne suis pas tout à fait nostalgique. Je travaille à survivre. M’échapper en pensée chaque jour quelques instants pour avaler la pilule. Ici, il n’y a pas de vis-à-vis, il n’y a pas de vision alors parfois je visualise la mer, la forêt, un champ de maïs. Et je pousse un peu plus loin en convoquant les sons, les rôles des animaux. J’apporte la vie dans mon cloaque. Je tâche d’égayer mes instants.

La nuit, j’imagine des anges chantant tout autour du bâtiment. Leurs instruments sonnent si purement qu’ils n’ont certainement pas besoin d’être accordés. Quelques fois, l’un d’entre eux m’adresse un clin d’œil ou un sourire bienveillant depuis la multitude du ciel. Mon cœur se réchauffe alors et je m’endors paisiblement.

J’aime aussi fermer les yeux pour mieux m’imprégner de la pluie qui tombe. Le robinet me semble également bien musical.

Finalement, aujourd’hui c’est bien aussi.

A propos Elise V

Auteur et artiste visuel née en 1990. Vit et travaille en région parisienne. Participe aux ateliers sous les toits depuis janvier 2018 pour le plaisir d'écrire et de partager un moment convivial. Publications dans les revues An Amzer Poésie, Bloganozart, Fantasy Art & studies et dans les ouvrages collectifs A-Marée (2015), Encuentro (2014), Bloganozart Editions, Les Fiches Canasucre volume I (2014) éditions Canasucre Productions. Parution en 2015 de Jacques Cauda, in Cauda venenum aux éditions Jacques Flament, biographie du peintre et écrivain Jacques Cauda, en co-écriture.
Ce contenu a été publié dans Atelier Buissonnier, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.