Lettre à mon jardin

Mon cher jardin,

Depuis notre première rencontre, je t’ai aimé. Pourtant au début tu étais le jardin des précédents propriétaires, tu avais le charme désuet d’un jardin de curé. Au fur et à mesure du temps je t’ai imaginé et transformé. Trop de vert, pas assez de fleurs, trop de cloisonnements, de bordures en ciment. Tu es devenu « mon  jardin » ! Pour cela il m’a fallu de nombreuses années de patience. Plusieurs fois nous ne nous sommes pas compris, j’ai fait des erreurs de plantations. D’autres fois j’ai voulu aller trop vite. Tu m’as appris le temps.

Du temps il en faut pour introduire d’autres couleurs, une autre musique. Sont arrivées de nouvelles espèces. Du vert, mais cette fois le vert des bambous, fiers, élancés, très graphiques. Les rosiers rouges sont apparus, un rouge flamboyant ! Sans bruit, comme par enchantement des coquelicots d’un rouge profond se sont installés.

Une clôture en rotin naturel nous a isolé des voisins mais cela ne t’allait pas au teint. Alors je t’ai fardé, j’ai peint cette barrière en rouge, et cela te donne belle allure. De gros galets ramassés sur les bords de mer sont venus t’embellir. Tels des bijoux, certains d’entre eux peints en bleu ont une forte personnalité. Ils sont peu nombreux mais on ne voit qu’eux. Nous aurions pu nous arrêter là mais depuis maintenant presque quarante ans notre tête à tête continue. Des arbres nouveaux, un cotinus avec ses feuilles pourpres, un rosier blanc qui me fait penser à un bouquet de mariée.

Mon cher jardin, nous n’avons pas fini notre conversation. Avec le bois flotté ramassé au fil des vacances est apparue une couleur nouvelle, le sépia et maintenant, de-ci de-là, plantés de façon discrète, des personnages imaginaires à découvrir au détour d’une allée.

Nous allons continuer à converser, nous avons encore beaucoup de choses à nous dire, à partager.

Ce contenu a été publié dans Atelier Buissonnier. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.