Qui seraient les rois mages aujourd’hui ?

Crésus, riche marchand devant l’Eternel et éternel adorateur de la richesse avait fait sortir de ses mines de l’or et des diamants, caché sous sa robe de pourpre et d’hermine tous ses rêves de gloire, et s’était mis en chemin.
Un nouveau roi était né dans le désert brûlant, il fallait lui rendre hommage.

Bill, voyageur immobile, attentif aux flux d’informations échangées sur la Toile, avait pour une fois délaissé ses troupeaux de followers et trouvé le courage de quitter ses écrans pour suivre l’étoile. Pour où ? Pourquoi ? Il ne savait pas bien ; le message posté disait « la crèche sera ouverte à Noël de 6H à 20H »

Gaspard avait été un enfant espiègle et rieur jonglant avec les étoiles filantes et les planètes, rendant fous les adultes de la tribu pour guider hors des chemins tracés les caravanes d’épices, de myrrhe et d’encens odorant.
La terre ne le retenait pas, il semblait toujours prêt à s’envoler ; il voulait être libre, parler une langue universelle, bousculer les habitudes, créer, imaginer, Vivre !
Lui aussi avait vu l’étoile, et maintenant volait de dune en dune.

Au carrefour d’avent-Noël ils se sont vus, se sont dévisagés _ les deux premiers surtout_ … il allait y avoir surenchère dans les hommages déposés au nouveau roi !
Crésus se savait le plus riche : sa fortune sonnante et brillante n’avait pas d’égale.
Bill pouvait donner au roi accès au monde entier, virtuel certes, mais tellement manipulable ! Bon, il n’avait jamais entendu parler de cette colombe appelée Esprit Saint, et n’imaginait pas avoir un rival !
Gaspard n’avait ni plan ni stratégie. Riche de joies et de rires à venir, il était l’offrande.

Ce contenu a été publié dans Atelier Buissonnier. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.