U

Le U a du mal à vivre seul.
Il est rugueux mais s’adoucit au contact du I, s’arrondit au contact du A. Dans certains pays, il a été banni, interdit de territoire. Tu n’es pas une lettre finie. Tu es un début de boucle, tu es un cul-de-sac, tu es la crevasse profonde d’où personne ne t’entend jamais si t’es tombé dans le fond.
Cher U, difficile de faire ton apologie puisque quand on prononce ton nom, notre visage et notre bouche ne sont le début de rien. On croirait le début d’un bisou mais pour cela il te faudrait t’accompagner, au moins d’un O.
Tu as tenté d’exister à l’oreille des chevaux. Mais pour paraître moins sévère, on t’a entouré d’un H et d’un E.
Le U a vraiment du mal à exister par lui-même.

Ce contenu a été publié dans Atelier Buissonnier. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.