Il l’aime à courir

Il aime la voir courir. Alors il a foncé dans la boutique de sport voisine. Le vendeur, de chaussures colorées amorti, l’a soumis à un questionnaire précis : nombre de sorties par semaine ? Sol de prédilection ? Kilométrage hebdomadaire ? Des questions plus personnelles ont suivi : Poids ? Problème de genou ? Une fois l’étude aboutie, le diagnostic est tombé : « Je vous propose les chaussures M. Dual Road. Ouais, c’est ça. MDR, comme mort de rire ! ». Le coureur en herbe a soulevé un sourcil dubitatif.

– Je ne dis pas ça pour me moquer de vous. C’est une très bonne paire. Des bandes réfléchissantes pour vous repérer quand vous vous paumez, du rose clignotant pour que l’on vous voie de loin. C’est sûr que si vous faîtes du 6 à l’heure avec ces godasses, vous allez vous prendre un râteau avec votre dulcinée. Mais si vous arrivez à 15-20 km/h, on ne vas pas pouffer longtemps. Vous allez en enrhumer plus d’un.

– Quitte ou double, en sorte, dit le débutant.

– Bien vu.

Le jeune homme compléta son panier d’un short très échancré et d’un maillot très bariolé. Ce n’était pas son style, mais le vendeur expliqua que même les femmes étaient sensibles au sex-appeal. Alors, il accepta de faire chauffer la carte bleue.

Dès le lendemain, il étrenna sa tenue très seyante. Il engagea la conversation avec sa belle. Mais il avait omis un détail la veille au moment du questionnaire. Il fumait au moins un paquet de cigarettes par jour. Au bout d’un tour de parc, il fut pris d’un violente quinte de toux, qui stoppa net son effort.

La sportive continua son entraînement. « L’habit de fait pas le moine, songea-t-elle. Dommage, il était mignon dans son petit short. »

Ce contenu a été publié dans Atelier d'été. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.