Jules

Jules est maçon.

Jules a un blouson avec un aigle sur le dos.

C’est avec sa machine à coudre qu’il a posé l’écusson.

Jules monte des fondations comme il brode des papillons.

Il jubile en couleur.

Son regard s’irise.

Le week-end Jules tient un guidon entre ses mains.

Son bolide rugit entre ses cuisses.

C’est un ange de la route ; il vient en aide aux naufragés du périph, aux âmes perdues, aux victimes des bourre-pifs.

Lundi il reprend la truelle, le soir brode sur son t-shirt une bleue hirondelle.

Et il soigne ses mains caleuses ; de tous ses talents ses copines sont envieuses.

Ce contenu a été publié dans Atelier Papillon. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.