Martin le magicien

Martin n’arrivait toujours pas à faire son tour de magie. De rage, il jeta la carte déchirée parterre. Pris d’un remord quasi immédiat, il voulut récupérer les deux morceaux du 3 de carreau qui jonchaient le sol de sa chambre, mais Lou, sa sœur, se rua sur un des morceaux et le jeta par la fenêtre. Les deux enfants regardèrent la lente chute de ce petit bout de carton qui finit dans le caniveau en bas de l’immeuble, emporté par le flot dû à la pluie diluvienne qui tombait depuis des heures.
Martin était désespéré. De un, il ne pouvait plus s’entraîner, puisque son tour de magie consistait à faire trouver au public le 3 de carreau. De deux, son public, c’était sa sœur et vraiment elle était trop nulle. De trois, qu’aller devenir ce petit bout de carte, tout seul, trempé dans la grande ville, séparé de sa moitié ?
Martin devait réfléchir vite. Ses parents ne voudraient jamais qu’il aille dehors à cette heure pour courir après un bout de carton trempé. Il pourrait peut-être se servir de son drap comme parachute et sauter par la fenêtre ? Mais franchement, même avec sa cape de magicien, les quatre étages l’impressionnaient, le terrifiaient même. Il pourrait demander à Lou de sauter, elle est plus grande, à 10 ans, quatre étages ça doit pas être très impressionnant. Mais non, Martin se rappela qu’elle était vraiment trop nulle, pas question qu’elle devienne l’héroïne de son histoire, il allait devoir s’en sortir tout seul, du haut de ses 8 ans et demi.
Martin ne voyait aucune autre solution que de sauter. « Si tu ne sautes pas, tu es un lâche, tu n’as même pas 7 ans ! » se disait-il pour se donner du courage. Ses genoux s’entrechoquaient, il avançait timidement vers la fenêtre, armé de sa cape, de son drap parachute et de son courage qui se débinait, terrorisé à l’idée de sauter.
Quand soudain un éclair de génie libéra Martin. Il allait rendre sa liberté à l’autre moitié de la carte, c’est elle qui allait sauter, et sans parachute en plus ! Et lui, il allait s’entraîner à un autre tour de magie !

Ce contenu a été publié dans Atelier Papillon. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.