Vacances en Corse

C’est un grand eucalyptus centenaire, aux branches hautes qui battent au vent. Sur son tronc penché, des lambeaux d’écorces. La photo est en noir et blanc. Au fond, la mer brille. Et des falaises à pic la regardent de haut. Sur une petite plage de sable, une bicoque. La végétation autour est sèche et le ciel est blanc. Quelle heure est-il ? La fin de journée peut-être. Les ombres sont vastes.

On était subjuguées. Subjuguées par le bleu de la Méditerranée, nous qui ne connaissions que la mer du côté de Vannes. Nous étions jeunes, pas encore mariées. On travaillait toutes les deux quand on a décidé de partir. Vannes-Marseille en mobylette. Et puis la traversée en ferry, sur le pont, la nuit. C’était comme le début du monde. J’avais 21 ans, ta tante 22. On a dormi où on a pu pendant ce long mois d’août caniculaire. Un jour une grange en pierres dans le maquis, le lendemain dans une forêt d’eucalyptus, ou une petite plage le long d’un estuaire.
Nous ressemblions encore à des petites filles, juste équipées d’une jupe à pois, d’un short et d’une paire de sandales. On se nourrissait d’un rien et on se baignait longuement, découvrant cette saveur particulière, ce sel qui n’est pas le même qu’en Bretagne, cette tiédeur qu’on n’aurait jamais imaginée. Et nous nous endormions, cheveux mouillés sur notre petite serviette de plage. On est rentrées méconnaissables, c’est ce qu’a dit notre mère. Noires comme des pruneaux ! s’exclamait-elle.
L’année suivante, j’ai rencontré ton père et ta tante son frère. Les deux sœurs et les deux frères, en somme. Regarde, ici, quelque chose est griffonné : « Nous sommes installées depuis hier à Ajaccio dans une chambre chez des particuliers qui sont très gentils… » Remets bien la photo là où tu l’as trouvée s’il te plaît. Je la regarderai de nouveau demain. Là, je vais dormir un peu, je me sens fatiguée. Tu veux bien ma chérie ?

La photo retourne à sa place, devant les livres, au-dessus du petit placard à apéritifs.

Ce contenu a été publié dans Atelier Papillon. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Vacances en Corse

  1. Cécile C dit :

    Une histoire presque vraie !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.