Petites crevettes

Quel enchantement que ces petites crevettes flottant dans l’eau.
Leurs regards évaporés. Leurs petits bras enlacés.
Les stries de leurs carapaces font comme des bretelles orangées qui s’électrisent à chaque torsion de leurs ventres.

Pour échapper à l’épidémie, j’ai plongé dans l’océan étoilé. Jusqu’au plus profond de ses chevelures aquatiques. En allumant quelques secondes ma lanterne frontale, j’observe les algues vertes. Ivre d’élégance, je me laisse tomber comme une pomme de terre. Un peu éméché par la profondeur, je sombre vers de vieux rochers désuets.
Comme j’aime la plongée sous-marine !

Je redeviens le petit poisson que mes ancêtres ont été. Enveloppé d’épidémies merveilleuses, celles du bonheur et de l’admiration. Sans cesse étonné par la multitude des formes que prend la vie ici. Des êtres inconnus me regardent. Ils n’ont pas l’air amer. Aucune indifférence dans leur attitude. Ils approchent leurs antennes pour me tâter et mieux me connaître.
Ah mais j’entends s’affoler les bulles au bout de mon masque. Il me faut remonter.

Ce contenu a été publié dans Atelier Parent-Enfant. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.