Un arc en ciel de questions

Le professeur Ping accueillit ses nouveaux élèves.

« Bienvenue dans cette nouvelle année. Retenez qu’il n’y a pas de mauvaises questions, il n’y a que des réponses partielles. »

Aussitôt, un joyeux brouhaha démarra. Les uns et les autres se donnèrent pour objectif de tester leur nouvel enseignant, voire de le piéger.

« Monsieur Ping, je vous propose de jouer au ping-pong. Ping : nous vous posons une question. Pong : Vous nous répondez le plus vite possible.

– Mes chers enfants, je relève le défi mais sachez qu’à toute question, il existe deux réponses : Celle du poète et celle du scientifique. Vous sentez-vous plus l’âme d’un poète ou d’un scientifique ?

– Pourquoi choisir ? C’est comme si vous nous demandiez si nous préférons dormir ou rêver ! Nous avons besoins des deux, Monsieur.

– Je vois que certains d’entre vous sont prêts à échanger avec moi… Quelle est la première question ?

– Pourquoi la neige est-elle blanche ?

– Pourquoi le ciel est-il bleu ?

– Pourquoi la terre est-elle ronde comme une orange ?

– Pourquoi les perroquets sont-ils de toutes les couleurs ?

– Pourquoi les loups sont-ils gris ?

– Pourquoi les nuages sont-ils roses quand le soleil de couche ? lancèrent les premiers.

– Comment chasser les idées noires ? demanda timidement Paul au dernier rang. »

Et c’est ainsi que démarra la nouvelle année, plongeant les enfants dans un arc-en-ciel de questions scientifiques et philosophiques.

 

 

Ce contenu a été publié dans Atelier Parent-Enfant. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.