Nicolas

Nageur solitaire,

Entre ciel et mer,

Échoué sur le rivage,

Sous des cieux d’orage,

L’œil ouvert sur les éléments,

Tu observes avec tourment

Comme en suspension ce moment,

Les effets de l’eau et de l’air,

L’ombre et la lumière,

Le jeu des vagues

Sur l’océan au fond végétal.

De ta main,

Tu attrapes le crachin.

Tu le couches

Sur la toile farouche,

En sombres reflets.

Difficile chemin,

Labeur quotidien,

Une quête sans cesse,

Sans l’aide de la déesse

Énigmatique aux lèvres de terre,

Reine en sa carrière.

Tu peines, tu souffres,

Au bout, un gouffre.

Ce contenu a été publié dans Musée-Ecriture. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.