Tous les hommes n’habitent pas le monde de la même façon, Jean-Paul Dubois

Je vais vous faire un aveu ; j’ai relu l’ouvrage, plusieurs mois après une première tentative. Pourquoi ? Parce que j’étais agacée de la description de l’habitude d’un des personnages. Au point de pester contre le jury du Goncourt. Qui suis-je pour juger ? Un quart de vingtième de tout petit vermisseau. Le confinement, la participation à davantage d’ateliers d’écriture sont passés par là, m’enveloppant d’une bienveillante tolérance. Je repris le bouquin, constatai que le narrateur était énervé par la même chose que moi… Une fois les compteurs remis à zéro, j’ai accepté de suivre Jean-Paul Dubois dans ces histoires croisées de vies. J’ai apprécié la tendresse du regard porté sur les personnages. Vous voyagerez dans les années et de part et d’autre de l’Atlantique. Ce livre invite à envisager les 1001 façons d’être humain, chacun à sa façon.

Tous les hommes n’habitent pas le monde de la même façon, éditions de l’Olivier, 2019, 256 p. Goncourt 2019.

Ce contenu a été publié dans Livres aimés. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.