Egalité dans le jardin des morts

J’ai traversé le cimetière sous des trombes d’eau. C’est mon chemin préféré pour rentrer de l’école. J’aime le calme de ce jardin des morts après une journée fatigante. Après avoir été terriblement concentrée sur des exercices qui ne m’intéressent pas. A ce moment-là je suis heureuse, je rends visite à mes tombes préférées, celles des enfants et des morts trop jeunes.

Comme tous les ans à l’automne, après les fêtes de Toussaint, le cimetière est fleuri, très fleuri. Partout des fleurs de chrysanthème multicolores ornent les tombes. Des couleurs qui vont du rouge foncé au jaune d’or, des fleurs petites et multiples ou bien de belles grosses fleurs bien joufflues.  Mes préférées sont les jaunes comme le soleil, elles ressemblent à des sourires sous le ciel gris. C’est réjouissant, ce sont les dernières fleurs de l’année.

L’enfant que je suis est triste de voir certaines tombes abandonnées, pas de visite, pas de fleur. Heureusement quelques herbes folles se sont semées çà et là pour les égayer et personne ne les a arrachées. Je suis émerveillée devant cet arbre qui a réussi à s’installer au milieu d’une tombe. Je vais souvent lui dire bonjour. C’est la vie qui continue et je chemine en ma rêverie.

Cette année j’ai pris une grande décision, celle de mettre un peu d’égalité dans le jardin des morts. Je vais redistribuer les fleurs. Certains caveaux de famille débordent de pots, c’est trop, c’est moche et pas élégant.

Je prélève mes pots discrètement et rapidement pour ne pas attirer l’attention.

J’ai malheureusement été repérée et ma mère avertie…

Les adultes ne voient pas les choses comme nous les enfants. Je ne pensais pas faire quelque chose de mal, juste rétablir un peu de justice. Et puis je n’ai rien volé, j’ai juste installé le cimetière autrement.

Ce contenu a été publié dans Atelier Buissonnier. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Egalité dans le jardin des morts

  1. Sylvie W dit :

    Un régal cette logique enfantine et naïve qui se joue dans un cimetière et lui redonne de la vie! Merci

  2. Aliette S dit :

    Décidément, j’aime cette promenade, j’aime cette justice faite, qui me rappelle que j’avais autrefois ainsi « adopté  » une tombe défoncée, lui apportant des fleurs et arrangeant ses pierres désordonnées tout en pensant à mes parents défunts inhumés à des milliers de km, bien trop loin pour que j’aille faire un tour « chez eux ».
    Merci pour ce tecte
    Aliette

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.