Fraternité retrouvée

Fraternité, je te retrouve dans ce pays aux origines de ma famille. Contrée rurale, aux racines profondes, ici point de montagnes. Tout au plus quelques collines s’étalent dans les terres quoique l’on en parle tout de même comme de la Suisse normande. Dans ses prés, paissent les vaches au regard si doux. Elles nous donnent, généreuses, le lait pour faire de délicieux fromages en forme de cœur. Sur les grèves, les coquillages multicolore décorent le sable blond. La lampe du phare rappelle aux terriens que l’océan agréable des bains de mer peut aussi se montrer féroce. Livrés à sa volonté, les marins avisés se montrent prudents pour rapporter leur pêche. Le cercle infini des marées rythment leurs journées, levés à l’aube, durs à la tache, ils méritent le respect. Quel scandale que ces anglais qui les narguent dans les eaux de Jersey irrespectueux des accords de pêche du Brexit.

Ce contenu a été publié dans Atelier d'été. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.