Féerie

Nuages, brouillards nous enveloppent de douceur . Le grand elfe enfoui libère des vapeurs de souffre. Le sol gelé craque sous nos bottes. La trace de nos pas marquent légèrement le sol. La vie pure, comme nous l’aimons, se livre à nos yeux. Telles des citadelles de glace, les icebergs absorbent la lumière rasante du froid soleil. Ici tout est essentiel.  Au loin dans le ciel, les sternes arctiques s’inscrivent sur le bleu du ciel. Intrigués, nous levons la tête pour observer leur ballet aérien. Nous gardons nos mains au chaud dans nos poches. Nous sommes à la fois impressionnés par la dureté de cet environnement et la fragilité de la vie dans cet univers hostile. Dans nos contrées, au climat tempéré, les champs de blé dorés et généreux nous nourrissent, pour combien de temps encore ? Profitons de cette terre vierge encore en évolution pour croire en un avenir radieux.

Ce contenu a été publié dans Atelier Ecriture-Collage. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

4 réponses à Féerie

  1. Aliette S dit :

    Quel joli texte ! le collage a-t-il été fait en amont de l’écriture ou pendant l’atelier, pendant l’écriture ?
    J’ai mis mes gants, j’ai senti l’air coupant !
    Merci
    Aliette

    • Lydie L dit :

      Bonjour Aliette,
      Merci !
      Le collage a été fait pendant l’atelier écriture collage du 9 octobre.
      Un temps long est consacré à un grand collage et ensuite, après bien moment d’échanges, nous écrivons rapidement (1 min.) en les faisant tous tourner de main en main.
      Bon après midi au chaud…
      Lydie

  2. Emmanuelle P dit :

    Très belle composition ! Le texte exprime la dureté de la glace ; il est mordant comme le froid. Bravo !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.