L’enfer sera nucléaire

Je le pensais également que l’enfer serait nucléaire. Il s’est révélé tout autre mais pas moins redoutable. Opportunément – et sans idées complotistes – un virus nouveau pour lequel nous n’étions pas armés s’est répandu avec force et violence parmi les Hommes. Tous les autres sujets ont été au mieux relégués au second plan. Plus de gilets jaunes et de cahiers de doléances, plus de réforme des retraites et de déficit sans parler du réchauffement climatique, sujet majeur et prioritaire. Il fait déjà des ravages : santé altérée, catastrophes naturelles, déplacements de population, famines…

Ce contenu a été publié dans Atelier Ecriture-Collage. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

1 réponse à L’enfer sera nucléaire

  1. Emmanuelle P dit :

    Enfer nucléaire, menace d’apocalypse.
    L’anagramme de virus est survi (sans e, pardon pour l’orthographe). Qui n’a besoin de personne pour semer la zizanie.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.