Erythème fessier

Lepreshaun descend de sa cabane perchée dans le chêne. Aujourd’hui il fait beau, une petite pluie fine, comme il aime. Idéal pour aller s’entraîner à faire des ricochets au bord du ruisseau. En chemin, il recontre un aîné qui lui dit en rigolant : « Tu ne peux pas aller faire des ricochets avec pareil erythème fessier ». Lepreshaun scrute son postérieur de lutin, il ne peut nier qu’il est irrité, on dirait un griboullis au henné. « Mince, c’est vrai mon aîné, tu as raison, je vais faire un crochet par la Boucherie. Tu sais ce qu’on dit, un cataplasme au steak haché et l’erythème fessier disparait. »

Ce contenu a été publié dans Atelier Papillon. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

1 réponse à Erythème fessier

  1. Emmanuelle P dit :

    Plaisir de le lire, après l’avoir entendu en atelier. Et je ris encore.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.