Première rencontre

« Je passerais vers 15h. »

L’appel se déconnecte avant que Clara ne réponde. Elle regarde son téléphone quelques instants, perplexe. Elle est heureuse bien entendu. Cela fait longtemps qu’elles doivent se voir. D’un autre côté, 15h n’est pas idéal. 15h n’est jamais idéal. Et normalement, elle devrait le savoir. Clara range son téléphone dans sa poche et secoue la tête. Tant pis, pour une fois tout ne tournera pas autour de cette heure. Elle veut profiter de ce rendez-vous. Elles se sont rencontrées lors d’une soirée jeux en virtuel avec des amis. Et de fil en aiguille, elles avaient commencé à se parler de plus en plus. Puis tous les jours. Clara aimerait plus qu’une simple amitié. Mais comment développer quelque chose de concret quand on ne peut pas se voir ? qui plus est au milieu d’une pandémie ? Alors elle se contente de passer des heures à lui parler. Enfin jusqu’à aujourd’hui, où Eva a déclaré qu’elle passerait vers 15h, sans lui laisser le choix. C’est effectivement le meilleur moment. Elles viennent toutes les deux de se faire tester négative et elles ne sortent jamais de chez elles. Clara ne reçoit personnes et Eva se déplace en voiture. Mais pourquoi 15h ? Clara ouvre sa penderie en chassant cette idée. on verra plus tard. Elle passe en revue ses tenues. Elle hésite un instant sur le pull vert quand elle repense à la remarque d’Eva : « Le pull vert crève l’écran. » Mais finalement elle se décide sur un ensemble plus simple : un jean, t-shirt et basket. Une touche de maquillage. A l’aise, naturelle mais ayant fait un peu d’effort. Ensuite, elle se dirige vers la cuisine pour préparer des cookies. 15h c’est proche du goûter, non ?! A 14h30, tout est prêt et appétissant. Les cookies sortent du four et l’eau est dans la bouilloire. C’est alors que l’appréhension prit possession de Clara. Elle n’est pas experte en relation. C’est même le contraire si on en juge par les précédentes. Dans quoi s’est-elle embarquée ? C’est une chose d’échanger à travers un écran. Mais en vrai, elle va la voir toute entière pour la première fois. La sonnette met fin à ses réflexions. Il est 14h50. Clara passe devant le miroir pour arranger ses cheveux, souffle puis ouvre la porte avec un grand sourire. Eva se tient derrière. Ses yeux sourient, eux aussi. Sa jupe verte lui va à ravir et est accordé à son masque. Clara reste sur le pas de la porte à la regarder un moment avant de se reprendre. « Entre ». Eva se dévêt de son manteau, se déchausse, range son masque dans sa pochette. Puis elle se dirige vers la cuisine pour se laver les mains. Clara observe le rituel sans rien dire. Eva se tourne enfin vers elle et elles se sourient en vrai pour la première fois. Elle s’approchent l’une de l’autre, quand l’horloge du salon sonne 15h. Le bruit est assourdissant et le coucou n’en finit plus d’apparaître. Clara est mortifiée et Eva se met à rire.

« Tu as choisi 15 exprès, non ?! »

« Tu as raison j’ai toujours voulu voir ce spectacle en vrai depuis que tu l’as décrit. C’est un colvert n’est-ce-pas ? »

Ce contenu a été publié dans Atelier Papillon. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Première rencontre

  1. Emmanuelle P dit :

    Bravo pour la chute finale ! Là encore, beaucoup de vie, d’intensité dans le texte. Les êtres sont incarnés. Un plaisir à lire.

  2. Sylvie W dit :

    beau suspense: on attend la chute avec impatience. En plus elle est drôle, ce qui rend le texte sympathiqe.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.