Philippe et l’Ickabog

Philippe ferma la porte et se retourna dehors. Sans le vouloir, il avait retrouvé un ordinateur sous une couette. Quand il ouvrit l’ordinateur, une enveloppe tomba. Elle lui indiquait où aller pour pouvoir s’en servir.

Aller se jeter dans la gueule du loup, aussi dangereuse l’aventure puisse être ? Il décida que oui.

Le plan montrait le Groenland. Il sortit donc de sa maison et se rendit au port de Marseille où il avait un petit canot à moteur. Il sauta dans son petit bateau et le prépara, ce qui lui prit une bonne heure. Ensuite le voyage démarra avec des péripéties que ce récit passe sous silence. Quand il arriva, il alla directement à la capitale Cornucopia. Le gentil Ickabog l’accueillit à bras ouverts. Philippe ressortit le plan de sa sacoche de cuir. Il suivit une à une les instructions qu’il déchiffrait avec peine, tant l’encre était vieille et la calligraphie inhabituelle. Il se faufila entre les vieux mélèzes qui s’éloignaient de la route principale. Après une randonnée de 6 jours et 6 nuits, il parvint à la grotte où vivait solitaire le frère de l’Icakbog qui l’avait accueilli. Incroyable, sans cette grotte, l’ordinateur se mit en route sans que Philippe ne touche un seul bouton. Ce qui se passa alors le convainquit de s’installer dans la ville nouvelle de Ickaby. Il y vécu très heureux.

 

 

 

Ce contenu a été publié dans Atelier Parent-Enfant. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.