Rencontre

Je l’aperçus, assis sur un banc dans le Jardin du Luxembourg. Je reconnus immédiatement son allure. Mon cœur se mit à battre fort, plus fort que je ne l’aurais voulu. Alors, moi d’ordinaire si réservée, poussée par un souffle d’insouciance, je me suis approchée et me suis postée audacieuse, devant lui.
Il stoppa sa lecture et leva les yeux.
Ses yeux d’un vert éclatant, sa bouche animée d’un sourire timide accrochèrent mon regard d’une force qui m’ébranla comme la première fois que nous nous étions rencontrés.
J’ai l’esprit qui imprime.  Le souvenir était intact.

C’était il y a vingt ans, dans ce même lieu plein de poésie alors que nous n’étions que de jeunes étudiants insouciants.
Les années avaient passé mais l’émotion qui m’enveloppait était inaltérée.

Ce merveilleux endroit était baigné d’une lumière éclatante et la douce senteur des rosiers en fleurs nous enrobaient.

Puis, ses premiers mots hésitants et le son apaisant de sa voix profondément inscrit dans ma mémoire fit remonter le passé tel une vague déferlant sur le phare du Petit Minou.

Qu’allait-il advenir de cette nouvelle rencontre?

Ce contenu a été publié dans Atelier Buissonnier. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.