Tout est question d’entraînement

Pascal aime se sentir à l’aise, il a pris des cours pour cela. Des cours de diction, des cours de posture, des cours de présence scénique, des cours de prise de parole en public. Il s’est entraîné à parler devant son miroir après sa douche. Au début, pour ne pas avoir à affronter son reflet, la buée l’aidait à se concentrer sur le ton de sa voix, son débit, ses pauses et ses silences. Au fur et à mesure des jours, il avait réussi à s’exprimer bien ancré sur ses pieds encore mouillés, la serviette autour de la taille, le dos bien droit, le menton légèrement relevé. Il aimait la résonance de sa voix dans la salle de bain.
L’étape suivante avait été de s’entraîner à chanter, au karaoké. Au début, il réservait un box individuel pour ne pas se sentir ridicule. Il faisait des vocalises, il faisait descendre sa voix dans les basses, dans le fond de sa gorge puis remontait à petits pas jusqu’en haut de ses cordes vocales pour chanter plus aigu.
Pascal aime se sentir à l’aise, il parle et s’exprime bien désormais, il pousse parfois la chansonnette ailleurs que sous sa douche. Il aime aussi nager et faire avancer son corps dans l’eau ourlée. Depuis son adolescence, il s’entraîne à plonger du ponton, sans une éclaboussure, il glisse sous et sur l’eau.
Pascal aime se sentir à l’aise, il n’aime pas s’en vanter mais aimerait bien qu’on remarque qu’il est désormais à l’aise d’être lui, un enfant qui a grandi, un adulte qui s’apprécie.
Pascal aime se sentir à l’aise. Pourtant, quand il croise Caroline, il perd pied, il balbutie. Elle le voit grand et aussi, fort comme un lion. Mais bon, ça Pascal ne le sait pas.

Ce contenu a été publié dans Atelier d'été. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Tout est question d’entraînement

  1. Emmanuelle P dit :

    J’adore l’idée du box individuel au karaoké. Je verrais bien Pascal dessiné par Sempé. J’aime bien ce personne qui s’entraîne à être à l’aise avec soi-même, alors qu’il ne se sent pas tout à fait équipé pour se mêler aux autres adultes. Il ne sait pas ce qu’il dégage. C’est le mystère de la rencontre. Qu’est-ce qu’il (elle) aime chez moi ?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.