Souffle essoufflé

Si je souffle assez fort, les nuages de ma vie disparaîtront

Si en moi je crois fort, le futur en bleu nous peindrons

Si ma main tu serres fort, nous créerons un monde merveilleux

Si demain tu y crois encore, notre histoire s’écrira sur 1000 lieues.

Si j’en crois tes yeux, tu regardes ailleurs

Si je t’aperçois dans le noir, en deuil est le bonheur.

Si j’avais du fil, je coudrais le rideau qui clôt ce rêve

Si imparfait d’un amour qui à peine espéré s’achève.

A propos Emmanuelle P

C'est un peu par hasard que j'ai découvert le plaisir d'imaginer des histoires. D-Ecrire des vies. Et j'ai trouvé avec Cécile et Philippe, et tous les participants, de quoi cultiver l'enchantement. Merci à tous.
Ce contenu a été publié dans Atelier Papillon. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire