Mère disparue, de Joyce Carol OATES

Le point de départ de l’auteure est que nous avons été, ou serons, toutes et tous un jour confrontés à la mort de notre mère.

La narratrice, journaliste célibataire de 31 ans, décrit ce qui l’oppose à sa sœur, mariée, 2 enfants. Leur mère meurt brutalement. Assassinée. Le lecteur suit avec la narratrice l’enquête, les arrangements pour vider la maison, ce que deviennent les relations familiales et sociales lorsque l’on perd sa mère aussi dramatiquement. Des secrets vont au fil des pages transformer des vérités jusqu’ici bien établies.

Il y a beaucoup d’humour dans ces pages. Et des rebondissements. Le récit m’a parlé, souvent.

Mère disparue est paru en 2007, édité par les éditions Philippe Rey.

 

 

C'est un peu par hasard que j'ai découvert le plaisir d'imaginer des histoires. D-Ecrire des vies. Et j'ai trouvé avec Cécile et Philippe, et tous les participants, de quoi cultiver l'enchantement. Merci à tous.

Ce contenu a été publié dans Livres aimés. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Mère disparue, de Joyce Carol OATES

  1. Cécile C dit :

    Merci pour ce conseil de lecture, Emmanuelle. Il y a en ce moment sur le replay d’Arte un magnifique documentaire sur cette autrice, je recommande chaudement. Je n’avais jamais rien lu d’elle et me suis lancée aussitôt dans J’ai réussi à rester en vie, sidérant.

Laisser un commentaire