Archives de l’auteur : Emmanuelle P

Mauvais joueur

Évoquiez – Révoquiez – Invoquiez – Suffoquiez…

– Arrête ! Tu triches. Le mot doit terminer par « voquiez ».

Quoi ? On a dit pas de politique. Donc pas de « Wauquiez Continuer la lecture →

Publié dans Atelier d'été | Laisser un commentaire

Nuit contre jour

Le soleil lui brûlait les yeux.

L’astre jaune lui cuisait la peau.

L’éclairage du jour épuisait son ardeur.

Lassée de la lumière, elle attendait la nuit. Là, sous la flamme d’une bougie, son cahier d’écriture … Continuer la lecture →

Publié dans Atelier d'été | Laisser un commentaire

Haïku d’eau

Petite cascade

D’eau jaillit dans mon cœur

Paix intérieure

***

Plouf ! Le chien saute

Point le maître ne le suit

Dans la belle eau claire

***

Tombe une feuilles

Sur ma main droite serrée… Continuer la lecture →

Publié dans Balade-Ecriture | Laisser un commentaire

D’horizontal à vertical

Sur l’autre rive tout semble horizontal : le fil élastique tendu à hauteur de géant entre deux arbres invisibles, hélicoptères en surplace à quelques centaines de mètres au-dessus du sol.

Sur ma rive, tout est … Continuer la lecture →

Publié dans Balade-Ecriture | Laisser un commentaire

10 nuances de rendez-vous ou Pourquoi le Bois de Vincennes

On s’est donné rendez-vous au bord de l’eau.

Rendez-vous avec le bruit des feuilles, dans les arbres ou sous nos doigts.

Rendez-vous imprévu avec le hurlement des sirènes et les pales d’hélicoptères.

Rendez-vous avec l’écho … Continuer la lecture →

Publié dans Balade-Ecriture | Laisser un commentaire

A quoi ça rime tout ça ?

C’est le temps des copains,

Tant de « A demain ! »

Où tu ne sais plus rien

Après la biture.

A quoi ça rime tout ça ?

Avec le temps,

Tout s’en va, les Continuer la lecture →

Publié dans Atelier d'été | Laisser un commentaire

Blanc absent

Tu te balades sur la jetée, où toutes peaux sont basanées, certaines foncées, d’autres bronzées. Et sur le port, burinées.

ICI : BLANC ABSENT

annonce un panneau à l’entrée de la station.

Avec ma valise … Continuer la lecture →

Publié dans Atelier d'été | Laisser un commentaire

Revoir le Bain

Je n’aime pas l’eau. Maman m’a déshabillée, mais je n’aime pas la chaleur non plus. Et puis, je suis pudique, je n’aime pas me montrer presque toute nue. Ce n’est pas parce que ma cousine … Continuer la lecture →

Publié dans Musée-Ecriture | Laisser un commentaire

La punition

– Pourquoi tu pleures ?

– J… je suis punie. Je n’ai pas su dire la date de naissance de Napoléon Bonaparte.

– Elle est puni-e, elle est puni-e ! Tu vas te faire gronder … Continuer la lecture →

Publié dans Musée-Ecriture | Laisser un commentaire

Rencontre avec Diane

– T’as vu, la classe, non ? Ce port de tête altier, cette poitrine ferme, ce corps svelte, ces bras toniques. Ça en jette, hein ?

– Mais oui, Diane, tu es belle. Dis-moi, comment … Continuer la lecture →

Publié dans Musée-Ecriture | Laisser un commentaire

Dans le jardin de Pierre Moineau

A l’aube du petit matin, Pierre Moineau et ses copains refont le tour du jardin. Les uns comptent les cailloux, les autres ramassent les miettes de pain.

Tout à l’heure vont s’ouvrir les portes ; … Continuer la lecture →

Publié dans Musée-Ecriture | Laisser un commentaire

Il y a des jours où on a envie d’aimer

Derrière la porte de la chambre à coucher, il y a des nuits.

Derrière la porte du salon, il y a des jours.

Il y a des jours où on a envie d’aimer, lové sur … Continuer la lecture →

Publié dans Atelier Papillon | Laisser un commentaire

Itinéraire d’un enfant de cité

Aldo est né dans le 15e à Marseille. Quartiers Nord. Loin du port.

Dans sa cité les bus ne passent plus. Marre de se faire caillasser. Les flics, eux, restent bien cloîtrés dans leur … Continuer la lecture →

Publié dans Atelier Papillon | Laisser un commentaire

Les inconnus sur la photo

Elle a scanné la photo en noir et blanc.

Elle l’a postée sur Copains d’avant comme on jette une bouteille à la mer. Sur son profil, elle se présente : « Je m’appelle Éva. Je … Continuer la lecture →

Publié dans Atelier Papillon | Laisser un commentaire

Le magicien

Un chapiteau s’élève sur la place du village. Un chapiteau sans zèbre, ni éléphant, ni singe. Encore moins de trapézistes. La tente est trop basse pour cela.

Une pancarte s’érige à l’entrée du village.

« 

Continuer la lecture →
Publié dans Atelier Papillon | Laisser un commentaire

Dites-lui que je l’aime, de Clémentine Autain

Je ne connais pas Dominique Laffin, la mère de l’auteur. Pourtant c’était « un espoir du cinéma français nominé aux Césars » (p.13). A partir des mots dits au cours d’un enterrement, C. Autain prend … Continuer la lecture →

Publié dans Livres aimés | Laisser un commentaire

Tu m’aimes, je m’épanouis

Je t’aime

Tu m’aimes

Ils s’aiment.

Enveloppées de tendresse, elles ne pouvaient que s’épanouir.

Jolies fleurs de printemps, promesses d’avenir.

Mais voilà.

À une plante carnivore jamais « Je t’aime » tu ne diras

Car … Continuer la lecture →

Publié dans Atelier Papillon | Laisser un commentaire