Archives de l’auteur : Emmanuelle P

Ariane et le funambule

Un promontoire. Des renoncules. Un funambule.

Depuis son domaine perché, il observait le monde. Son imposante mandibule était son signe distinctif. La brassée de renoncules sur son abdomen le rendait en apparence moins agressif.

« … Continuer la lecture →

Publié dans Atelier Papillon | Laisser un commentaire

Vérité, mensonge, et sac de couchage

La vérité, c’est comme un sac de couchage.

 

Elle s’enroule, se déroule là où tu veux ; tu l’imposes à ta façon. Tu la choisis, elle te ressemble. Elle est mystère, lorsqu’elle enrobe un … Continuer la lecture →

Publié dans Atelier Papillon | Laisser un commentaire

Comparaison n’est pas foison

Le savon noir, c’est comme le savoir, ça nettoie la crasse de l’ignorance.

 

Le maître d’école dans sa blouse grise essayait de nous donner envie d’apprendre. A coup d’expressions fabriquées comme on monte des … Continuer la lecture →

Publié dans Atelier Papillon | Laisser un commentaire

Flash

Un sac Monoprix

Lui tient compagnie.

Un couple en noir et blanc passe devant lui.

Cette fois encore, c’est fini.

Ce sera la dèche aujourd’hui

Sur le trottoir de sa chienne de vie.

*-*

Il … Continuer la lecture →

Publié dans Atelier Papillon | Laisser un commentaire

Garanti grand teint

Le rhume ne m’empêche pas d’inhaler l’odeur de la terre et des feuilles en décomposition. A hauteur d’yeux, 50 nuances d’or parent les arbres, grands et petits, du parc voisin.

Rosine m’appelle :

– Alors, … Continuer la lecture →

Publié dans Atelier Papillon | Laisser un commentaire

Avoir le bac pour…

Le hangar s’étend sur plusieurs centaines de mètres. Une épaisse couche de suées et d’angoisse s’élève vers le plafond.

Cathy et des anonymes raturent les brouillons et s’appliquent sur leur copie. La jeune fille entend … Continuer la lecture →

Publié dans Atelier Papillon | Laisser un commentaire

Sur le sable

Sous la nuit étoilée de poussières d’étoiles, l’homme de la mer est apparu. Sa peau noyée de sueur témoignait de la chaleur intense. Épuisé d’un long voyage à satisfaire les filles de joie qu’il honorait … Continuer la lecture →

Publié dans Atelier Papillon | Laisser un commentaire

Un dé un rêve

C’est un nouveau jeu. Un simple dé, une table où le laisser rouler, et l’imaginaire à explorer. Chaque côté est marqué d’une lettre pourpre.

A comme amour

R comme rêve

T comme toit

D comme … Continuer la lecture →

Publié dans Atelier Papillon | Un commentaire

Puis le silence

Je collais l’oreille contre le téléphone. Puis le silence envahissait ma tête, et l’angoisse me comprimait le cœur. Mémé ne répondait plus. Elle m’avait prié de répondre à sa quête de sens. La semaine dernière, … Continuer la lecture →

Publié dans Atelier Papillon | Un commentaire

Voir la mer

Tu as marché sur le sable

Tu as laissé le sable chaud réchauffer ta peau

Tu as laissé chez toi ton cartable

Tu as fait écrire un dernier mot.

 

Tu es parti écouter la … Continuer la lecture →

Publié dans Atelier Papillon | Un commentaire

Ça a plané pour moi

Samedi soir, je suis sortie.

 

Alors que le brouillard de la circulation tapisse l’atmosphère, des bouillies de discours inarticulés se superposent.

– Madame ? Vous m’entendez ? Serrez-moi la main !

– Putain, il … Continuer la lecture →

Publié dans Atelier Papillon | Un commentaire

Dissociation(s)

– T’as vu ce bouton ? Je suis moche, non ?

– Arrête de te regarder tout le temps. A te comparer avec l’idéal du miroir, tu vas laisser ton empreinte sur le mur du … Continuer la lecture →

Publié dans Atelier Papillon | Un commentaire

Aristide et l’ombre

Aristide Tentacule arborait fièrement son haut-de-forme. Déjà perché à 1m92, cela lui conférait une stature qui impressionnait la gent féminine.

Mais pourquoi se grandir encore ?

– C’est parce qu’il est bas du front, ça … Continuer la lecture →

Publié dans Atelier Papillon | Un commentaire

Tous les hommes n’habitent pas le monde de la même façon, Jean-Paul Dubois

Je vais vous faire un aveu ; j’ai relu l’ouvrage, plusieurs mois après une première tentative. Pourquoi ? Parce que j’étais agacée de la description de l’habitude d’un des personnages. Au point de pester contre … Continuer la lecture →

Publié dans Livres aimés | Laisser un commentaire

En attendant le match

Que diable est-il allé faire dans cette galère ?

Gonflé de détermination, Tom a badgé la porte d’accès au vestiaire. Son sac est lourd de 2 raquettes, une paire de chaussures de rechange, un tee-shirt … Continuer la lecture →

Publié dans Atelier d'été | Laisser un commentaire

La faute à Eddie

– Papa ! Papa ! Regarde, je vais aussi vite qu’Eddie Merckx !

Un de mes ancêtre avait laissé un bout de silex sur la surface ocre brune le long de l’allée Charles Baudelaire. Je … Continuer la lecture →

Publié dans Atelier d'été | Laisser un commentaire

Il l’aime à courir

Il aime la voir courir. Alors il a foncé dans la boutique de sport voisine. Le vendeur, de chaussures colorées amorti, l’a soumis à un questionnaire précis : nombre de sorties par semaine ? Sol … Continuer la lecture →

Publié dans Atelier d'été | Laisser un commentaire