Archives de catégorie : Atelier au Long cours

Textes écrits à l’Atelier au Long Cours

Bagarre place de la Madeleine

– Mais j’en ai marre des gens comme ça !!!

Il a la bave aux lèvres. J’ai commencé à m’approcher de lui, mais j’ai vu que 3 hommes étaient déjà à ses côtés. Un motard … Continuer la lecture →

Publié dans Atelier au Long cours | Laisser un commentaire

LES VACANCES

Ah les vacances ! depuis 1936 c’est le grand déménagement, ou le grand dérangement comme disent les québécois. Qu’y a-t-il donc de si bizarre à fuir, se jeter sur les routes, quitter la pluie pour … Continuer la lecture →

Publié dans Atelier au Long cours | Laisser un commentaire

Le cochon

– Ouh la la.
– Ouais comme tu dis.
– Donne-moi ton olive.
– Non.
– Allez fais pas ta grue, sale autruche. Balance le noïau !
– Mais non je te dis. C’est moi … Continuer la lecture →

Publié dans Atelier au Long cours | Laisser un commentaire

La conscience de la folie

Je déteste le mot «schtroumf ».

Il y a quelques jours m’est venue en mémoire cette expression de Camus : « mal nommer les choses, c’est ajouter au malheur du monde. »

Schtroumf ne … Continuer la lecture →

Publié dans Atelier au Long cours | Laisser un commentaire

Charlotte, qui rêve de bonbons-lune

– « Charlotte, à table ! Allez dépêche-toi, il est déjà 19H30, ça va refroidir.
Le jeudi soir c’est pâtes à l’émmental. Tous les jeudis. Ca réjouit d’avance le père de Charoltte, qui pense toujours
Continuer la lecture →
Publié dans Atelier au Long cours | Laisser un commentaire

Vues de cartes postales

Hong Kong, la baie des parfums : l’eau, la terre, le ciel, le début d’un voyage au long cours en quête d’harmonie et donc de paix.

Ce que les grecs exprimaient dans la réalisation fusionnelle … Continuer la lecture →

Publié dans Atelier au Long cours | Laisser un commentaire

J’aurais voulu écrire sur ce souvenir si lointain

Que faire quand un souvenir ne se voit plus que par bribes au-travers d’un épais brouillard ?

Broder à partir de ses expériences récentes ?

Créer à partir de son imaginaire et de ses rêves … Continuer la lecture →

Publié dans Atelier au Long cours | Laisser un commentaire

Alors quoi ?

– « Alors quoi ? »

Cela ne voulait pas dire grand chose, mais cela signifiait tout pour elle. Elle le fixait de ses yeux noirs, tellement communs de couleur, et à la fois tellement … Continuer la lecture →

Publié dans Atelier au Long cours | Laisser un commentaire

L’angoisse

A partir de : « commodité – Ce songe lancinant m’a plongée dans les abîmes ».

Le soleil tombe. La nuit s’installe. Par commodité pour lutter contre la chaleur, on a installé les lits sur … Continuer la lecture →

Publié dans Atelier au Long cours | Laisser un commentaire

Se faire minuter

Ecrire c’est un peu comme une cocotte minute. Il faut laisser monter la pression et ensuite la vapeur fait le texte. On peut aussi faire mitonner et le bouillonnement remplit la feuille. Pourquoi tant de … Continuer la lecture →

Publié dans Atelier au Long cours | Laisser un commentaire

J’aurais voulu

J’aurais voulu écrire sur l’écriture. Pas celle des autres, la mienne. J’aurais voulu remplir des pages, noircir des lignes. Me regarder le nombril, en faire des tonnes, tourner en rond, m’enivrer de mes figures de … Continuer la lecture →

Publié dans Atelier au Long cours | Laisser un commentaire

J’aurais voulu écrire sur…

– J’aurais voulu écrire sur Emile Zatopek à la manière de Jean Echenoz. Mais je vais vous parler des ours. Attention, pas n’importe lesquels. Ceux qui se font des ecchymoses. Ils discutent, ils papotent, boivent … Continuer la lecture →

Publié dans Atelier au Long cours | Laisser un commentaire

Un matin vert

– Sais-tu que pendant les fenaisons, les élytres battent dans un délire orphique ?
– Hein ? Qu’est-ce que tu nous causes Ninnin ?
– Hey Antonin, sais-tu que pendant mes heures de PMU, je … Continuer la lecture →

Publié dans Atelier au Long cours | Laisser un commentaire

KARAKUL

Où sont nos karakuls ? vastes troupeaux de moutons d’Asie centrale que l’occident dépeçait pour le plaisir des dames de la bonne société ? Comment se repérer dans ces vastes étendues sableuses, plates à l’infini … Continuer la lecture →

Publié dans Atelier au Long cours | Laisser un commentaire

Le roi des bois

Se promener seul dans la forêt au lever du soleil. Brusquement la végétation est habitée : un cerf cherche sa compagne. Il n’est que la face visible de l’iceberg : toute la nature s’éveille : … Continuer la lecture →

Publié dans Atelier au Long cours | Laisser un commentaire

La pauvre reine Astrid

La pauvre reine Astrid : mourir étouffée par son foulard ! La reine des neiges, jeune et jolie dans ses robes de taffetas. L’étoile du nord s’en est allée. Elle a fait rêver mais n’a … Continuer la lecture →

Publié dans Atelier au Long cours | Laisser un commentaire

Femme assise

Brune. Jolie robe, comme toutes les femmes peintes en cette fin du 16ème siècle. L’intensité du tableau réside dans la chair blanche de ce bras insolemment nu. Elle est assise sur un banc de cuisine. … Continuer la lecture →

Publié dans Atelier au Long cours | Laisser un commentaire