Archives de catégorie : Atelier au Long cours

Textes écrits à l’Atelier au Long Cours

Brice Tout-le-monde, roi de la sandalette en plastique

Il s’appelait Brice Tout-le-monde et c’était mon aïeul…
Une vie extraordinaire, un destin hors du commun ! Déjà : s’appeler Brice ! N’est-ce pas extraordinaire ? Porter ça toute une vie quand on est né … Continuer la lecture →

Publié dans Atelier au Long cours | Laisser un commentaire

Rester vivante

Chère Jessie,

De là où je t’écris, le soleil a disparu. Seul son souvenir est gravé dans la terre, par endroits, dans les éclats de flaques réfléchissant ses passages anciens. Cela fait aujourd’hui un mois … Continuer la lecture →

Publié dans Atelier au Long cours | Laisser un commentaire

La reine qui avait oublié son nom

La reine qui avait oublié son nom passait toute la journée sur son trône. On lui avait dit que c’est ce que font les reines, en général. Elle ne voulait froisser personne. Elle portait donc … Continuer la lecture →

Publié dans Atelier au Long cours | Laisser un commentaire

Le grand tatoué

Martin est un grand tatoué qui vit encore avec sa mère et ses quatre chats.

Le matin, à cinq heures, il est debout. Remplit la grosse gamelle des chats, embarque la caisse à crottes jusqu’au … Continuer la lecture →

Publié dans Atelier au Long cours | Un commentaire

Phrases du bout du monde

– Toi qui vois tout, partout, toujours. Dis- dis, ils sont où ?

– Chère enfant – très chère enfant. Avec tes jolis yeux bleus écarquillés. Ne vois-tu pas le désert autour de toi.

– … Continuer la lecture →

Publié dans Atelier au Long cours | Laisser un commentaire

Le premier rêve

Le soleil luisait et quand il traversa la porte en bois, les étoiles vibrèrent en son hommage. Dans la pénombre moite et sonore, une vapeur violette s’enroula autour de son cou et le guida vers … Continuer la lecture →

Publié dans Atelier au Long cours | Laisser un commentaire

Rien n’est trop bien

Le feuillage égaré claquait des dents. Colette envahit sa peau et le parfum du sable sautillait dans le bassin. Deux flacons de crevettes sentaient comme des vacances inoubliables. Souple, sang, l’âme, l’oubli de verre. Le … Continuer la lecture →

Publié dans Atelier au Long cours | Laisser un commentaire

Le fruit noir

Elle est noire, avec des bords de carton. Abîmée comme un fruit noir. Cette malle, ça fait trois jours que je la regarde. Elle est dans le grenier de chez mes parents. Je ne la … Continuer la lecture →

Publié dans Atelier au Long cours | Laisser un commentaire

La lampe torche

La malle ne se laissait pas ouvrir facilement. Ses secrets résistaient. Il fallut qu’il s’arme d’un pied de biche pour en venir à bout. Le couvercle se rabattit d’un coup violent, dans un nuage de … Continuer la lecture →

Publié dans Atelier au Long cours | Laisser un commentaire

La lettre dans la malle

La malle se trouvait au grenier. Je voulais retrouver la dernière lettre que Vania m’avait écrite en ce mois d’août si chaud et si poisseux. Après, je n’avais plus eu de nouvelles d’elle. J’avais cherché … Continuer la lecture →

Publié dans Atelier au Long cours | Laisser un commentaire