Archives de catégorie : Atelier Papillon

Textes écrits pendant l’Atelier Papillon

… agitée, pour de bon

Elle doit faire une présentation PowerPoint pour ses collaborateurs, suite au séminaire sur la productivité. Vous vous souvenez, là où un type en col Mao a décrété qu’il faut ralentir et se taire pour capter l’agitation du papillon… Elle a réfléchi, puis s’est dirigée vers le métro. C’était un soir de mauvais temps. Incident technique en station. Elle s’emporte. -… Continuer la lecture →
Publié dans Atelier Papillon | Laisser un commentaire

Ralentir l’agitation…

Elle se lève en sursaut. Encore une fois. Endormie tard, elle ne parvient pas à se reposer. Un radio-réveil crieur la tire violemment de son inertie. Et elle chante. Elle hurle pour se donner des forces, sous la douche glacée. Le froid la stimule, même si elle gémit, en s’enveloppant dans sa serviette, les lèvres violacées. A la hâte elle… Continuer la lecture →
Publié dans Atelier Papillon | Laisser un commentaire

Bien plus qu’une balade

Iris aimait les balades. En forêt, sur la plage, le long des cours d’eau, en ville. Iris aimait les balades. A pied, à vélo, à cheval. Iris aimait les balades. Parce qu’elles ouvraient sur le monde et la vie. Elle apprenait à y voir la joie, le bonheur, les sourires. Et puis, tout était mieux que la maison. Mieux que… Continuer la lecture →
Publié dans Atelier Papillon, Les ateliers d'écriture | Laisser un commentaire

Sur le chemin des tableaux

Émilie admirait le tableau devant elle. Elle ne savait pas très bien pourquoi elle s’était arrêtée mais quelque chose l’appelait dans cette image étonnante. Au mur se trouvait la peinture d’un éléphant à la barbe étonnante voyant le jour devant sa mère émue de joie. Émilie se demandait ce que venait faire ce tableau eu milieu de tous les autres… Continuer la lecture →
Publié dans Atelier Papillon, Les ateliers d'écriture | Laisser un commentaire

Petit nom

Elle aurait pu s’appeler Iris, Violette, Marguerite, Rose, Églantine. Mais ce n’est pas ce qui avait été choisi pour elle. Elle pouvait être délicate comme une fleur pourtant. Elle sentait bon aussi. Elle avait souvent les joues roses d’avoir joué et couru dans les champs de blé. Elle n’avait pas eu un nom de fleur, à sa grande incompréhension. Elle… Continuer la lecture →
Publié dans Atelier Papillon | Laisser un commentaire

Laure et Céleste

Ce matin, la maternelle présente son spectacle. La cour est aménagée : des bancs au fond de la cour, en rang. Sous le préau, des tréteaux avec les boissons, les gâteaux faits maison ou achetés à la va-vite au supermarché du coin, pour participer. Les enfants sont entrés avant leurs parents, ils sont allés dans leur classe pour se changer.… Continuer la lecture →
Publié dans Atelier Papillon | Laisser un commentaire

Rêver, emporter, visiter l’insaisissable

- Dis, pourquoi tu chantes ? - Parce que les textes et les notes font rêver, ils nous emportent avec eux, on visite la terre avec eux, ils sont insaisissables. - Tu ne les comprends pas ? - Oh, tu sais, quand ce sont des textes en latin, en allemand ou en russe, je me sens un peu dépassée. -… Continuer la lecture →
Publié dans Atelier Papillon | Laisser un commentaire

Un éléphant pas comme les autres

Sous le cerisier, Laure récitait l’alphabet à son amie Céleste, au genou écorché. Mais la fillette l’écoutait à peine, tant elle était concentrée sur les gouttes de sang qui avaient perlé sur ses socquettes blanches ; Maman allait sans doute la gronder.   Le matin, les 2 enfants étaient allées au zoo avec Mémé Rose, la grand-mère de Laure. Là-bas,… Continuer la lecture →
Publié dans Atelier Papillon | Laisser un commentaire

Pouvoir incantatoire

Vogue, vogue sur l’océan Pars, pars loin d’ici Rame, rame pour oublier tes soucis Lève, lève le voile pour prendre le pli Vire, vire les malentendus Sèche, sèche le sel de tes pleurs Force, force un sourire sincère Vole, vole de tes propres ailes Tourne, tourne le gouvernail Change, change de cap Apprends, apprends de tes échecs Crois, crois enfin… Continuer la lecture →
Publié dans Atelier Papillon | Laisser un commentaire

Actrice

Elle prenait des leçons de diction. Elle apprenait à faire la moue. Elle apposait une mouche sur sa joue. Elle posait parfois nue, parfois la jupe blanche, volante, découvrant ses jambes sur une grille d’aération. Elle s’apprêtait, la coiffure blonde, les lèvres rouges et brillantes, la peau blanche. Elle prêtait à sa beauté une naïveté, une indolence, une insolence même.… Continuer la lecture →
Publié dans Atelier Papillon | Laisser un commentaire

La folle insomnie

Ne pas dormir mais rêver quand même. Le sentiment étrange de flotter au-dessus du lit comme pour s’envoler vers les étoiles. Ou alors s’enfoncer dans le matelas pour atteindre le centre de la Terre. Et pourtant, rester conscient de ce qui nous entoure. Le chat contre la jambe. La respiration qui n’est pas la nôtre. La porte de l’immeuble. Le… Continuer la lecture →
Publié dans Atelier Papillon | Laisser un commentaire

Le bouton « culpabilité »

Rouge pivoine. Mille excuses embarrassées. Mauvais choix des mots. Mots marmonnés mais entendus. Le choix de les dire envoler. Tous ces mots volés à même la bouche. Répétés et amplifiés. Déformés et cabossés. Pour arriver jusqu’aux oreilles de ceux qui ne doivent pas entendre. Relations délitées pour avoir oublié. Oublier de tourner 7 fois sa langue. Accepter la responsabilité. De… Continuer la lecture →
Publié dans Atelier Papillon | Laisser un commentaire

L’accident

Il était deux fois. Deux fois un. Une fois Lui. Une fois Elle. Deux fois un pour être deux, amoureux. Au volant de sa voiture puissante, la vitesse devenait aliénante. Un virage rapide. Une embardée. Un tonneau. Deux tonneaux. Après, on a arrêté de compter. - Il est parti. Quand reviendra-t-il ? - Hélas, c’est fini. - Le salaud !… Continuer la lecture →
Publié dans Atelier Papillon | Laisser un commentaire

La lune, la nuit et l’espoir

Sous les nuages de la nuit L’émoi du souvenir grandit. Il était grand, il était beau, Malgré son drôle de chapeau. Timidement il m’a accostée Seulement pour l’heure me demander. Las, sans montre j’étais sortie Et ton téléphone ? A-t-il dit. Nous n’étions pas sur la même longueur d’onde, Aussi éloignés qu’une gazinière d’un four micro-ondes.   La lune rigole… Continuer la lecture →
Publié dans Atelier Papillon | Laisser un commentaire