Archives de catégorie : Hors ateliers

Textes écrits par les participants hors de l’atelier

Conte pour enfants tristes. (réécriture)

Ce jour là, par une nuit brune, taciturnes, les 12 mois étaient réunis autour d’une table ronde. Chacun parlait à son voisin de gauche. Janvier à décembre : Toi tu es le roi des emplettes et des fêtes , chacun t’attend pour faire la fête et ne rêve que de partir en goguette, moi je ne suis qu’un pauvre solitaire… Continuer la lecture →
Publié dans Hors ateliers | Laisser un commentaire

Madeleines silencieuses.

Le fondant de ces petits-beurre dans la bouche et la tendresse de te retrouver. Ces petites miettes qui disparaissent, fragiles, sur la langue. Cette effervescence suave et moelleuse qui réchauffe le palais. Il y a de ces moments que la vie nous balance, franchement, sans hésitation, comme on lancerait des dés sur un plateau de jeu. Et on ne sait… Continuer la lecture →
Publié dans Hors ateliers | Laisser un commentaire

La douleur.

Histoire imaginée à partir d’un « cadavre exquis » écrit en atelier. 1 Dans ma tête il y a du vent. Je n’arrive plus à rassembler mes idées. Tout tourbillonne comme les feuilles à l’automne, dans un air frais et piquant. C’est un soir d’été. Le soleil brûlant a dardé ses rayons sans répit le jour durant , sur la campagne déjà… Continuer la lecture →
Publié dans Hors ateliers | Laisser un commentaire

La cueillette.

Les éclats de lumière du soleil réveillent la forêt encore somnolente. Jeunes pousses et bourgeons pointent leur nez. La fraîcheur matinale s’évapore dans les coulisses de la nuit. La bergeronnette chasse vers et insectes et d’un coup d’aile assuré, s’en va nourrir ses petits blottis dans le nid. Espéranza, enfin convalescente goûte le plaisir de sa première sortie. Cueillir l’instant… Continuer la lecture →
Publié dans Hors ateliers | Laisser un commentaire

Ptilouis

Ptilouis vagabondait dans les champs de lavande aux reflets violines, les soirs de pleine lune . Il humait le parfum subtil et délicat qui embaumait la campagne enfin rafraichie ,après les chaudes journées estivales. Il aspirait la fraicheur de l’air. Il remontait ses bas de pantalon, laissant voir ses maigres jambes , « ses pauvres mollets de coq » comme disait sa… Continuer la lecture →
Publié dans Hors ateliers | Laisser un commentaire

L’aïeule.

«  Tu fais peur à tout le monde , mère- grand ! » Hans et sa petite sœur Lucie chuchotaient cette phrase en se dirigeant, comme chaque dimanche, vers la maison de leur aiëule maternelle, située en haut du village de Buh, près de Colmar. Quand ils entraient dans le vestibule, ils essuyaient leurs bottines boueuses avec application sur le tapis .… Continuer la lecture →
Publié dans Hors ateliers | Laisser un commentaire

Entre dans la danse

Entre dans la danse, Amuse-toi sur le parquet des 7 planches de la Ruse.   Jette aux orties   «  Non,non ma fille tu n’iras pas danser »   Enfouie bien loin, dans les eaux du Canal ST Martin les diktats des interdits. Au revoir les parapluies gris, bonnets de nuit. Chat, chat, chat ,deux pas à l’endroit Chat, chat, chat,… Continuer la lecture →
Publié dans Hors ateliers | Laisser un commentaire

Les rendez-vous

L’automne avance à pas de velours. Enveloppée dans son châle en satin lamé or, la vieille femme est au rendez-vous.   L’air distille un parfum d’humus si doux.   Sur l’île de la rivière du temps, la nature arbore ses atours citrouille, ocres et panachés de verts. L’aïeule savoure ce sublime instantané, avant la venue de l’hiver.   Mature, la… Continuer la lecture →
Publié dans Hors ateliers | Laisser un commentaire

Ma rue s’éveille

    Dans ce quartier populaire du vieux Paris, Ma rue,dès le petit jour s’anime sans répit.   Pas furtifs et rapides les ouvriers des trois huit métro,boulot, dodo, toujours à la suite.   Le vieux couple de la Cité Jacques Prévert va prendre l’air. Lui,encore robuste et souple la tient fermement par le bras. Elle, dos voûté, à pas… Continuer la lecture →
Publié dans Hors ateliers | Laisser un commentaire

La pluie après le beau temps (réécriture)

St Anne, petite gare de province française, à la fin du19 siècle. C’est une superbe journée printanière. Le ciel est d’un beau bleu lumineux. Seuls quelques nuages laiteux parcourent l’azur. Clémentine, une jeune couturière issue d’un milieu modeste, attend debout sur le quai, des rêves plein la tête. Elle se rend dans la Capitale pour un emploi de modiste. Depuis… Continuer la lecture →
Publié dans Hors ateliers | Laisser un commentaire

Délires nocturnes

Vingt-deux heures. Douleur dans la poitrine. Les souvenirs nocturnes enserrent ce cœur déjà bien atrophié par les mois derniers. Il commençait à prendre trop de libertés. Remettons-lui ces chaînes qui l’asservissaient. Douleur dans la poitrine. C’est fou comme l’on croit être vite guérie. Illusion d’une panacée, fantasme d’un miracle. La cicatrice s’est mal refermée et les fantômes ont ravivé la… Continuer la lecture →
Publié dans Hors ateliers | 2 commentaires

Le miracle

Félix se réveille dans un état inhabituel, l’esprit léger sans tracas.Il s’assoit au bord de son lit. La vie est belle, sans souci. Pour une fois ,il n’a pas froid en sortant de dessous sa couette . C’est chouette ! Mais que voit-il ? Ses jambes trop courtes ne touchent pas le sol et étrangeté ,elles sont recouvertes d’une fourrure épaisse dans des… Continuer la lecture →
Publié dans Hors ateliers | Laisser un commentaire

L’aveuglement (réécriture)

Je fis tout pour travailler en équipe dans l’intérêt collectif.Il était toujours d’accord , me souriait, me complimentait. C’était une homme pressé et pourtant empressé ,disposant de peu de temps et sachant déléguer . Il m’arrivait d’emporter chez moi des documents et de terminer le travail tard dans la nuit.Mais c’était normal , pensais-je, de faire ces efforts . Notre projet aboutira… Continuer la lecture →
Publié dans Hors ateliers | Laisser un commentaire

Le petit dormeur (à la manière de Rimbaud)

C’est une plage en Turquie , au matin calme. Pas un bruit sonore, que les doux gazouillements des vagues en accord. C’est une plage ordinaire de sable et de cailloux. Une odeur de varech flotte dans l’air. Quelques papiers gras jonchent le sol ,de ci de là. Des familles de la veille, ils témoignent la joie. Visage contre le sol, un… Continuer la lecture →
Publié dans Hors ateliers | Laisser un commentaire