En juillet …

En juillet, remets ton gilet. C’est le dicton du futur avec les saisons qui se décalent. Aujourd’hui, on ne pense pas que cela est possible mais peut-être que l’année prochaine juin sera juillet et alors tout prendra sens. Ou peut-être que juin sera mars et septembre juillet. Ou pourquoi pas tout mélanger et tout recommencer.… Continuer la lecture →
Publié dans Atelier d'été | Laisser un commentaire

Le soi de l’été

Le soi de l’été dans un tel espace n’est pas facile à approcher. Il s’appelait… je l’ai sur le bout de la langue. Identique à celui que j’aie aimé l’autre jour et dont j’ai oublié le nom. Je ferme le robinet d’eau on ne sait jamais. La douleur des inondations est telle que l’espace s’en trouve rétréci. A moins que… Continuer la lecture →
Publié dans Atelier d'été | Laisser un commentaire

Harassé de sommeil

Harassé de sommeil il frappa à la porte de son rêve. Oh douleur! Rien rien rien que le bruit de ton pas qui a oublié les clefs. Le vent ferme la porte les jours de pluie. Et les jours de soleil? Qui pense aux jours de soleil? Parce qu’il reviendra le soleil, en rêve, en avion, en pensée, en action.… Continuer la lecture →
Publié dans Atelier d'été | Laisser un commentaire

Laïka et l’homme au vélo

Il arrive sur son vélo et aborde la jeune femme, à côté de laquelle frétille la queue d’un chien. Ella se tient à côté de l’arbre gravé par elle et Louis, adolescents. Cet arbre remarquable à l’écorce parsemée d’œil. - Laïka ! dit-elle, va chercher le bâton. - Laïka ! La chienne de l’espace ! Elle n’a pas pris un… Continuer la lecture →
Publié dans Balade-Ecriture | Laisser un commentaire

Hugh l’Indien

Sur la trace d’Hugh l’Indien, l’inspecteur Bouchon ne dispose que d’une plume, égarée en forêt. Est-ce un subterfuge, une ruse effrontée pour leurrer la police ? La plume est noire, or Hugh est un indien roux. Sur la trace d’Hugh l’Indien, le commissaire Bouton écrase des branchages secs. « Zut ! Je vais me faire repérer »,bougonne-t-il. Il hisse les jumelles à… Continuer la lecture →
Publié dans Balade-Ecriture | Laisser un commentaire

Ecrire sous le tilleul suite

La pluie tombe sous le tilleul où elle écrit. Pourtant elle a fermé la fenêtre de sa chambre. Elle a oublié d’apporter son parapluie pour écrire. Un escargot traverse sa feuille en emportant avec lui l’encre de ses mots. Elle aurait dû regarder la météo avant de venir écrire sous le tilleul. Elle n’aurait pas mis sa robe couleur soleil.… Continuer la lecture →
Publié dans Atelier d'été | Laisser un commentaire

Le cerisier était brûlant

1er août 1973 : le cerisier était brûlant. Elle ne s’en approchait plus. Elle prit une chaise du japon et vint s’asseoir à l’ombre de son bureau. Celui de son grand-père. Verdun le 10 juin 1916. Elle toussotait le temps était à l’orage et il n’y avait aucune jouissance à s’appuyer sur le pédalier. Elle s’est souvenue qu’il y avait… Continuer la lecture →
Publié dans Atelier d'été | Laisser un commentaire

L’hermite

Il entend au loin la fête foraine. Il imagine la joie des enfants, leurs cris, leurs rires, leurs courses d’un manège à un autre. Il se dit qu’avec la chaleur déjà lourde ce matin, la journée va être longue. Mais pas pour ces enfants au loin qui ont sûrement dans leurs mains et sous leurs pas des serpentins, des confettis,… Continuer la lecture →
Publié dans Atelier d'été | Laisser un commentaire

Paris. La Seine.

La Seine. Tu frissonnes de sons. Toujours. Des sons du dehors. Des motos, des klaxons, des alarmes. De la ville entière. De la vie des autres, de leurs mots transbahutés par le vent. De leurs courses. La course folle des hommes à tes cotés.   Et puis, tu bruisses sans cesse dans ton corps, sur tes rives. Mouvementée, grise ou… Continuer la lecture →
Publié dans Balade-Ecriture | Laisser un commentaire

A la rencontre d’un oiseau et d’un papillon

A l’ombre fraîche du tilleul dans le jardin, tata Clara essaie d’imaginer une nouvelle histoire pour sa nièce Adélaïde.  La petite fille a déjà dévoré des volumes de contes qui parlent du bonheur qui se cueille comme une rose en bordure du chemin. Elle connaît aussi les jardins d’Éden où se nouent des ruptures, parce que Eve a croqué la… Continuer la lecture →
Publié dans Atelier d'été | Laisser un commentaire

Lettre à Claire

Chère Claire, Enfin un moment tranquille. Enfin je prends la plume pour t’écrire un mot. Ne ris pas ! Tu sais comme j’aime t’écrire. Je me lance sans savoir quel fil tirer. Le temps est passé vite et je ne sais plus très bien ce que tu sais déjà. Le voyage, je te l’ai raconté. Mon arrivée, à peu près aussi.… Continuer la lecture →
Publié dans Atelier d'été | Laisser un commentaire

Inspiration

Assis sur un banc face à la mer, il ouvre les yeux pour fixer l’horizon et lance son regard le plus loin possible. Puis il les ferme. Il bascule sa tête en arrière, se laisse porter par le cri des mouettes, le claquement des vagues, le sifflement du vent. Il entend le sable tourbillonner. Certains grains lui chatouillent les chevilles.… Continuer la lecture →
Publié dans Atelier d'été | Laisser un commentaire

Hans

Hans était parti dans le grand nord. Il avait trop espérer pendant son enfance que la libellule daigne se poser sur le nénuphar comme il l’avait vu dans Bernard et Bianca. Il avait même voyagé loin de chez lui, approché le Bayou pour pouvoir enfin avoir la chance de voir de près une libellule se poser sur un nénuphar. Comme… Continuer la lecture →
Publié dans Atelier d'été | Laisser un commentaire

s’allonger sous le cerisier

Il aimait les jours d’été s’allonger sous le cerisier. Il y avait du soleil comme s’il en pleuvait. Du soleil partout sur la terre. Les feuilles du cerisier bougeaient à peine. Elles masquaient le ciel bleu intense qui recouvrait la terre. Le silence. C’est ce qui lui plaisait en été ici. Le silence sous le cerisier qui recueillait les morceaux… Continuer la lecture →
Publié dans Atelier Buissonnier | Laisser un commentaire