Les coulisses du marathon

Tu as quel numéro ? Le 2018 et toi ? Le 1484. Et ben, on est pas rendu. En fait, j’ai pas bien compris, comment on démarre ? Par vague, par club, tu sais toi ? Ben non, tu sais moi, je me laisse porter. J’attends que l’horizon se dégage et j’avance un pas. On finira bien par se retrouver… Continuer la lecture →
Publié dans Atelier Papillon | Laisser un commentaire

Tête de linotte

« Tu es une vraie tête de linotte, me disait ma grand-mère » Cela m’attristait. Je pleurais seule dans le noir. Mes paupières devenaient violettes à force d’être frottées avec mon vieux mouchoir. J’aurais tant voulu que mon aïeule me complimente, m’appelle ma Chérie ! Je n’arrivai pas à dormir. Tête de linotte, tête de linotte. Ces mots tournaient dans mon esprit. Je… Continuer la lecture →
Publié dans Atelier Buissonnier | Laisser un commentaire

Bill (réécriture)

  Il est là sur cette île vocanique, avachi, son sac à dos presque vide jeté à terre. La transpiration couvre son corps. Il est à bout de force. Il a marché des heures durant sous un soleil de plomb. Il en avait rêvé de son voyage en solitaire, dans ce lieu perdu du Pacifique. C’est pourtant un homme avisé.… Continuer la lecture →
Publié dans Hors ateliers | Laisser un commentaire

Mon jardin (réécriture)

Je me regardai dans le miroir de l’entrée. « Avais-je tant vieilli ? » Je frissonnai dans cette grande maison vide. J’enfilai rapidement ma veste en pilou, descendis les marches en bois de l’escalier menant à la cave, en tapant des talons. Je sortis par la porte qui conduisait au jardin. J’aspirai deux ou trois bouffées d’air frais bienfaisantes et resserrai le col de… Continuer la lecture →
Publié dans Hors ateliers | Laisser un commentaire

Métro

Les jours s’en vont. Comment pourrait-il en être autrement ? J’avais aperçu sa silhouette sur le quai lors de l’entrée en station du métro qui fonçait comme un bolide vers la Défense. A l’ouverture des portes, l’homme, plutôt jeune, posa un pied mal assuré sur le sol tout en observant les voyageurs alentour, comme pour se rassurer sur son existence. Il… Continuer la lecture →
Publié dans Atelier Papillon | Laisser un commentaire

La veille du départ

La veille du départ. Paul erre dans les rayons du supermarché, tirant nonchalamment le caddie à la roue coincée. Il verticalise dans son caddie trois pack d’eau minérale puis y ajoute, un peu plus loin, conserves, paquets de sucre, lampe torche et six piles alcalines. Il marmonne de belles phrases sur la mer et la liberté et se demande comment… Continuer la lecture →
Publié dans Atelier Papillon | Laisser un commentaire

Jour de janvier

C’est un jour de janvier qu’il avait décidé de quitter famille et pays pour tenter l’eldorado. Aprés avoir rassemblé les économies de la sueur, il avait acheté ce billet sans retour auprès de cet armateur peux scrupuleux. Il embarqua au petit matin du 7 janvier dans ce rafiot de fortune qui monnayait au prix fort l’espérance d’un mieux futur. Sur le… Continuer la lecture →
Publié dans Atelier Papillon | Laisser un commentaire

Péninsule de Samana

République Dominicaine, péninsule de Samana. Je suis accoudé au bar rétro de l’Atlantis et sirote la merveilleuse pinacolada d’Andrea. Le clapotis des vagues dans mon dos, les quelques rares motoconchos qui font pétarader leurs engins de fortune. La nuit est douce, les airs de salas s’envolent dans la nuit. Je vagabonde. Je repense aux petites mains expertes de l’aprés-midi qui roulaient avec méticulosité… Continuer la lecture →
Publié dans Atelier Papillon | Laisser un commentaire

Le berger

Georges était berger, comme son père et le père de son père avant lui. Il aimait la ligne de l’horizon et les vastes terres sur lesquelles il emmenait paître ses bêtes. Il connaissait la topographie des lieux et s’enchantait, été comme hiver, de l’odeur de la tourbe chaude, du bruissement des ruisseaux et des vent sifflants. Cette terre silencieuse et… Continuer la lecture →
Publié dans Atelier Papillon | Laisser un commentaire

Dimanche

Il se réveilla avec la gueule de bois aprés cette soirée arrosée qui consacrait sa récente promotion. Chaussa ses basket, comme il le faisait tous les dimanche, cap sur le bois de Vincennes pour le running de décontamination. Son chien Georges lui faisait déjà la fête et comptait bien faire partie de l’échapée belle. Il avait besoin de se sentir… Continuer la lecture →
Publié dans Atelier Papillon | Laisser un commentaire

Le Jules Verne

« Je n’oubliera jamais ma rencontre avec ce gardien de nuit pas comme les autres. » 1998, Karachi, Pakistan. Un rickshaw me conduit au Jules vernes où la marine nationale a décidé de me faire servir en qualité de maître d’hotel pour le carré officier et de brancardier. Nous levons l’ancre et traversons l’océan indien pour rejoindre Djibouti. C’est mon premier quart. Aprés m’être désanglé,… Continuer la lecture →
Publié dans Atelier Papillon | Laisser un commentaire

Le gendarme

« Tirez sur cette crapule » vociféra le capitaine de gendarmerie qui venait d’apercevoir sur le rivage de la Sioule l’homme traqué prendre la poudre d’escampette. Le capitaine montra du doigt la direction à ses hommes qui quadrillaient la zone depuis maintenant plus de trente six heures. Tout s’accéléra, les chiens furent lâchés à la poursuite du gaillard qui semblait boitiller de la… Continuer la lecture →
Publié dans Atelier Papillon | Laisser un commentaire

Tour du monde

Nous larguons les amarres. Ce projet nous trotte dans la tête depuis maintenant plus de trois ans. Jeanne et Robin sont à présent en âge de voyager et nous nous réjouissons à l’idée de les embarquer dans cette aventure. Des images me remontaient ce matin des dernières années que nous avions traversées, non pas ensemble mais les uns à côté des… Continuer la lecture →
Publié dans Atelier Papillon | Laisser un commentaire

Carrefour

Encore un foutu carrefour comme il en prolifère dans ces nouvelles villes et, naturellement, aucune indication pour rejoindre Paris. Le week end a été délicieux. Cette promenade le long des étangs de Giverny avec Lucie nous a rapproché mais voilà, j’ai hâte d’aller retrouver Chantal à qui j’ai promis un restau de première classe prés de l’Etoile. Me tromper de… Continuer la lecture →
Publié dans Atelier Papillon | Laisser un commentaire