Elle m’a dit de manger des amandes

«  Elle m’a dit de manger des amandes, cette cruche. Non mais tu sais, elle a fait genre…. « Huuuum Madame Truduchet  ? Huuum, voilà, je voulais vous demander si vous mangiez des amandes? C’est très bon les amandes, c’est plein de protéines vous savez, ça va vous aider ». Non mais attends, Christiane, je venais de lui dire que son programme… Continuer la lecture →
Publié dans Atelier au Long cours | Laisser un commentaire

Celui qui reste

Avant, il était vivant, bien vivant. Le monde tournait et il tournait avec lui. Dans la course pour l’infini, il gagnait; il allait si vite. Il croquait dans sa pomme comme un affamé, il croquait dans la vie comme un désespéré Depuis, l’eau a coulé sous le ponts, sans qu’il la regarde passer. Maintenant, il regarde la vie qui défile… Continuer la lecture →
Publié dans Atelier au Long cours | Laisser un commentaire

Le Cerf projeté

En une seconde, le cerf était sur son capôt. Une seconde, c’était d’ailleurs beaucoup dire. A un moment la petite lucarne du pare-brise lui laissait apercevoir de grandes étendues de blé en friche et un joli petit coin de ciel bleu ; Au moment d’après, il ne voyait plus que le cerf. Les deux pattes avant dans l’habitacle, le ventre… Continuer la lecture →
Publié dans Atelier au Long cours | Laisser un commentaire

C’est bien de s’affirmer

– Moi, j’aime bien le music-hall. - Mais c’est très bien de s’affirmer, il faut s’affirmer! - Oui, mais… - Mais quoi? - Bah, mon père, il n’aime pas le music-hall, il aime que Patricia Kass, et Johnny. Alors, je mets pas fort le music-hall, pour pas l’embêter. Surtout quand il écoute Nostalgie, il aime vraiment pas qu’on l’embête quand… Continuer la lecture →
Publié dans Atelier au Long cours | Laisser un commentaire

Symphonie improvisée à l’atelier

Les verbes ivres tintinnabulent dans les phrases bleu nuit, Les stylos à encre crissent dans l’atelier silencieux, Un vélib freine bruyamment devant un véhicule à l’arrêt, Au loin, une cornemuse égrène des sons nasillards et célestes, Un écrivant feuillette doucement un dictionnaire, Un maladroit fait tomber lourdement son carnet, Des pages se tournent, Pas un soupir, Les respirations régulières battent… Continuer la lecture →
Publié dans Atelier Buissonnier | Laisser un commentaire

Emmène-moi. Transporte-moi.

Tu me mènes à moto ou tu me mènes en bateau ? A moto, tu as traversé des terres arides, des forêts, des routes pavées ou non, tu es allé jusqu’à la mer pour aller pêcher l’espadon. Tu as pris le bateau pour remplir tes filets. Tu as vu l’eau à perte d’horizon. La ligne de ta canne à pêche souvent… Continuer la lecture →
Publié dans Atelier Petits papiers | Laisser un commentaire

De derrière les montagnes …

Il était 6h., le jour apparaissait pour la centième fois depuis notre départ de Belle-Ile-en Mer. Il faisait froid & ce matin encore & encore le vent de nord-ouest piaulait dans les haubans & faisait battre les drisses contre les mâts. Jules venait de terminer son quart qu’il avait pris en milieu de nuit. Il était exténué, trempé jusqu’au slip… Continuer la lecture →
Publié dans Atelier Papillon | Laisser un commentaire

Souvenirs de fêtes …

« C’est encore un nourrisson » renchérit ma tante Lucille, qui avait une forte tendance à les appeler ainsi jusqu’à leurs 5 ans. Cela énervait les autres mères de la famille. Elles la fusillaient du regard & pensaient que leur grande de 3 ans était déjà prête à prendre le bus seule. « Non » dit Lucienne, qui se jour-là portait un caraco jaune… Continuer la lecture →
Publié dans Atelier Papillon | Laisser un commentaire

A la lueur de la bougie

L’allumette crépite. Elle trouve la mèche. Ca y est, la bougie est allumée. La flamme jaune et bleu vascille, vers la droite puis vers la gauche. La paraphine commence à fondre. La nuit tombe, je ne vois plus ma plume. Ecrire est délicat, la bougie éclaire à peine. L’ambiance est feutrée. Une soirée d’hiver, silencieuse, au chaud. La mèche enflammée… Continuer la lecture →
Publié dans Atelier Papillon | Laisser un commentaire

Comme des gamins

Ce n’était pourtant qu’un jeu pour eux. Eux, comme une bande de gamins. Qui voulaient rire de tout, avec tout le monde. Ils travaillaient dans la joie, l’esplièglerie, comme des enfants. Relevaient toutes les incohérences du monde. Leur arme pour lutter, leur crayon. De la couleur sur du papier. Des absurdités tournées en dérision sur des feuilles. Des procès, des… Continuer la lecture →
Publié dans Atelier Papillon | Laisser un commentaire

Hélicoptères

Aujourd’hui, ils vont tourner longuement dans le ciel. C’est un jour exceptionnel. Le ronronnement des hélicoptères est présent. Ils vont survoler Paris, briser le silence de la marche. Voir une foule compacte, soudée, rassemblée dans la douleur et le chagrin. Mais la fierté aussi. Et les questions, qui arrivent, se posent dans toutes les têtes. Pourquoi, comment en sommes nous… Continuer la lecture →
Publié dans Atelier Papillon | Laisser un commentaire

D’amour

Un visage d’éternel adolescent surmonté de lunettes rondes, Duduche a traversé les âges, comme la Deudeuche les paysages. Depuis le jour de sa naissance, son créateur en a fait un avatar qui s’est mêlé à l’histoire. Forrest Gump de la République. Toutes les situations sont devenues des tranches d’une vie devenue éternelle. Il a même animé la dernière page de… Continuer la lecture →
Publié dans Atelier Papillon | Laisser un commentaire

Rumba

Dans le ciel pâle, brisant le silence des nuages méditants, l’hélico rutilant, rougeoyant, affiche LA question : « Qui veut tirer les rois à La Faisse en Ré ?» - C’est quand ? - Patience, répond l’hélicoptère, ce sera jeudi après-midi ! - J’peux pas, j’ai poterie. Une urne à faire. Tu t’rappelles, Raymond ? La fève du samedi soir lui a été fatale. Zou !… Continuer la lecture →
Publié dans Atelier Papillon | Laisser un commentaire

… un de revenu

Entre deux vagues à l’âme, G me dit « Il est parti ». Je n’en avais pas fini avec les départs. Celui-ci était-il définitif ? En si peu de temps, cela faisait trop. Il y avait eu S mi décembre. Et la sidération d’un matin de janvier. Le soir, à la lueur de la bougie, G l’a cherché, l’a appelé doucement : « Allez, fais… Continuer la lecture →
Publié dans Atelier Papillon | Laisser un commentaire