Barbe à Papa

Sophie, rouge d’excitation, hurlait à travers les chambres des enfants : « moi, j’aime la barbe à papa, oui, oui. Dis Bon papa, tu pourras nous en acheter ? dis, tu le promets ? » Ce goût prononcé pour cette sucrerie enturbannée & colorée lui venait d’une sortie à la fête foraine avec ses cousins. Ce jour-là, elle découvrait pour la première… Continuer la lecture →
Publié dans Atelier Papillon | Laisser un commentaire

Je voue à vous

Je vous, heu… voilà, je vous… je voulais vous… je voulais vous dire, que je voulais vous dire, quelque chose d’important. quelque chose pour vous seulement pour vous voilà ! c’est ça Juste pour vous parce que c’est vous.… Continuer la lecture →
Publié dans Atelier au Long cours | Laisser un commentaire

Nos traits d’union

C’est jeudi, le jour de Jupiter. Le jour pour jouer. Le jour pour jouir de la vie. Le jour de la gourmandise ! Le jour où je suis là-où-tu-es-là. Où tous les deux, on s’enlace. Le jour saint qui n’est pas dimanche. Le jour où je dis oui. Où tu dis oui. Dis-moi, tu dis oui, hein ? Dis-moi, même si je… Continuer la lecture →
Publié dans Atelier au Long cours | Un commentaire

En apesanteur

Il tourne, rien qu’avec les épaules. D’une petite poussée vers la gauche, d’un battement de doigts de pieds. « Chers amis, me voyez-vous sur vos petits écrans ? » Il attend une réponse, les pieds collés au plafond. A moins que ce ne soit le sol ou le mur ? Zut, il a perdu ses repères. C’est que tout s’est mis à bouger,… Continuer la lecture →
Publié dans Atelier au Long cours | Laisser un commentaire

Rencontre choc

Tiens, prends en un ! Quoi, j’ai pris quoi ? Toc, un coup de poing dans la mâchoire. Je ne m’y attendais pas. Mais c’est qu’il a de la force ce petit mécréant. On s’est rencontré voilà à peine cinq minutes. Il a tout d’abord joué les timides, se cachant dans les jupes de sa grand-mère, mais il n’a pas mis deux… Continuer la lecture →
Publié dans Atelier Papillon | Laisser un commentaire

La fin de l’été

Les vacances sont terminées. Il est temps de refermer les valises, de préparer les sandwichs avant de prendre le train. Mais où caser le pot de miel et les figues gorgées de soleil ? Ce n’est pas le moment de les écraser et de risquer de se voir cernée par un essaim d’abeilles, qui voudront leur part de sucre. Je… Continuer la lecture →
Publié dans Atelier Papillon | Laisser un commentaire

Quand la musique est bonne

Tout est bien qui finit bien. Mais on le savait déjà, on avait lu le livre, on avait vu le film en noir et blanc puis en couleur, sur grand écran et sur le petit dans le coin cuisine. Alors oui, on la connaissait la fin de l’histoire. Et on avait beau le dire et le redire, les p’tits jeunes… Continuer la lecture →
Publié dans Atelier Papillon | Laisser un commentaire

La nourriture du coeur

L’amour c’est comme la cuisine. Si on ne sait pas cuisiner, on ne sait pas aimer. Parce que si on cuisine bien, on mange bien aussi. On sait donner et recevoir. La sœur de papa me l’a dit quand j’étais petite : « Il ne faut pas rater la mousse au chocolat sinon la mayonnaise ne prend pas ! » Elle pouvait parler tata !… Continuer la lecture →
Publié dans Atelier Papillon | Laisser un commentaire

On ira… ou pas

Toi et Moi, on ira au bout du monde. Toi, tu me dis que ce n’est pas possible. Toi, tu me dis que j’ai le mal de mer et le mal de l’air. Moi, je réponds que je n’ai pas le mal de terre. Toi et Moi, on ira au bout du monde. En voiture ! On s’arrêtera à une station… Continuer la lecture →
Publié dans Atelier Papillon | Laisser un commentaire

Figues… Haro !

Grande, brune, Maya avait une taille de guêpe. Elle aimait la vie ; elle aimait les figues, aussi. - Figure-toi qu’il y a un nid dans le coin, lui avait répété Papy Jules. Fais attention à ne pas avaler de guêpes ! Mémé Julie aussi adorait les figues. Elle les dérobait en cachette, dès que Papy Jules avait le dos tourné. Elle… Continuer la lecture →
Publié dans Atelier Papillon | Laisser un commentaire

Max

Max, depuis le début du jour, arpentait la longue file des condamnés. Il était dans son uniforme noir qui le désignait aux yeux de tous comme « l’autre ». Celui qui n’irait pas jusqu’au bout du chemin. Il le savait & ne semblait pas s’en soucier outre mesure. Ce qui lui occupait l’esprit était cette ouverture dans les cheveux que ce coiffeur… Continuer la lecture →
Publié dans Atelier Papillon | Laisser un commentaire

« L’espiègle » (le roman d’une fausse naïve)

Judith était assise depuis quelques minutes déjà quand s’ouvrit la porte qui donnait sur le petit salon. A l’entrée, attendait Lucienne Verdurin. C’était une femme large, ronde, imposante & dont on voyait bien qu’elle faisait des efforts pour paraître importante. D’un geste contrôlé de la main, elle fit signe, sans faire un pas vers elle, à Judith de pénétrer. Après… Continuer la lecture →
Publié dans Atelier Papillon | Laisser un commentaire

le choix

« Mets-toi sur le côté. Grouilles-toi ». « Vous n’avez pas le droit de me tutoyer ». « Dis Marcel !! t’entends cette pouff ? Où se croit-elle ? » « Alors puisque c’est comme cela : Vos papiers !! » Marianne était saisie, muette, après ce coup de gueule du policier. Elle savait depuis hier qu’elle avait égaré ou perdu ses papiers. En dehors de la contrariété ressentie, elle n’avait pas vraiment… Continuer la lecture →
Publié dans Atelier Papillon | Laisser un commentaire

Dorothée, Caroline, Betty … & les autres.

« C’est trop gentil, Caroline, de venir me voir dans ma toute nouvelle « Galery ». C’est chouette !! « Oh ! Dorothée, je n’ai pas beaucoup de mérite, tu sais. Gonzague, que j’ai rencontré – tu connais Gonzague ? ah ! il est vraiment too much !! – figures-toi qu’il m’a dit : Caroline, va rue de Seine, chez Dorothée, elle expose actuellement… Continuer la lecture →
Publié dans Atelier Papillon | Laisser un commentaire