Je commence à écrire

Aujourd’hui, je commence à écrire. Comment la remplir cette page blanche ? Comment ça se passe à l’intérieur de moi ? Comment se laisser aller, s’écouter, lâcher ? Et la chauve-souris comment a-t-elle appris à … Continuer la lecture →

Publié dans Atelier Papillon | Laisser un commentaire

Partir

Je décidais de partir, tel un baroudeur, à la découverte de nouvelles contrées. Voir des lieux inconnus, rencontrer des personnes dont je ne connais pas la culture. Mais comment choisir ma destination ? J’ai peu … Continuer la lecture →

Publié dans Atelier Papillon | Laisser un commentaire

Une héroïne solitaire

Elle a toujours commencé ses journées quand les autres finissent la leur. Elle attend la tombée de la nuit pour sortir. C’est aux derniers rayons de soleil qu’elle se lève. Comme un sixième sens, elle … Continuer la lecture →

Publié dans Atelier Papillon | Laisser un commentaire

La catastrophe

– Mais pourquoi tu ne m’as pas appelé avant ?
– Et pourquoi ça aurait été à moi de t’appeler ?
– Mais…mais tu sais bien !
– Alors monsieur m’ignore copieusement depuis des semaines, … Continuer la lecture →

Publié dans Atelier Papillon | Laisser un commentaire

Lettre de Split

Chère Lucie,

Je suis bien arrivée à Split il y a 10 jours. Je souris en écrivant ce mot, « Split », car je me souviens qu’en anglais, il veut dire partir, se séparer. Comme … Continuer la lecture →

Publié dans Atelier Papillon | Laisser un commentaire

Alice

Alice, selon un rythme très soutenu, chantait à voix basse cette ritournelle : « c’est pas pour rire, ni être ridicule, que ma méridionale va de Dunkerque à Menton ».

Bien que métisse, cette petite … Continuer la lecture →

Publié dans Atelier Papillon | Laisser un commentaire

Post sciptum

Ne pas oublier l’encre du stylo :

bleu, la tendresse

blanc, la nuit

rouge, ton baiser

Publié dans Atelier Papillon | Laisser un commentaire

Décadent

Il est las. Là de son corps. Las de son oisiveté. Sa vie luxueuse l’inconforte par sa monotonie. Même le raisin blanc d’Italie, sa mère patrie, ne le stimule plus. Il ne remarque plus que
Continuer la lecture →
Publié dans Atelier Papillon | Laisser un commentaire

Sa compagne

– Et à la fin de l’envoi, je me couche !
– Non. Stop !… N’importe quoi.
– Comment ça « n’importe quoi » ? J’étais dans le ton là.
– Tu as dit « 
Continuer la lecture →
Publié dans Atelier Papillon | Laisser un commentaire

La plage

Tu marches sur la plage. Tu es partie tôt ce matin. Je ne t’ai pas entendu te lever. Tu nous a laissés seuls dans cette grande maison sans nous prévenir. Rester entre ces quatre mûrs … Continuer la lecture →

Publié dans Atelier Papillon | Laisser un commentaire

L’embardée

Quel patacaisse, une tempête dans un dé à coudre. Toute cette organisation bien huilée s’est écroulée comme une pyramide de cubes le serait, d’une simple pichenette. Patatras ! J’en suis toute patatrac. Ce matin en … Continuer la lecture →

Publié dans Atelier Papillon | Laisser un commentaire

Roberto ne dit rien

Mais enfin, quel est le sens de tout cela ?

Il y a deux jours, j’ai lu cette phrase par hasard à la fin d’un article : « Le temps des réponses arrive toujours. » … Continuer la lecture →

Publié dans Atelier Papillon | Laisser un commentaire

Ingrid Yogi

J’inspire, j’expire

J’inspire, j’expire
J’ai repris le yoga pour ça
Respirer
J’inspire, j’expire
J’inspire, j’expire
J’ai pensé que cela me donnerait de l’inspiration
Ca m’a vraiment apporté l’expiration
Pas celle des gâteux, hein,
(Je n’ai … Continuer la lecture →

Publié dans Atelier Papillon | Laisser un commentaire

« tout est dans tout & réciproquement »

« tout est dans tout & réciproquement. »

Cet axiome était porté en lettres d’or sur le mur derrière le bureau du professeur Tabarin. Tous les patients qu’il convoquait à l’Institut Gustave Verin l’avaient en … Continuer la lecture →

Publié dans Atelier Papillon | Laisser un commentaire

Ecrire sous les toits

Connais-tu le théorème de la vie ?
Si point, je vais te le conter en ami.
Que mes mots deviennent en toi réminiscence
Car de ce secret des anciens tu en as la science.

Il … Continuer la lecture →

Publié dans Atelier au Long cours | Laisser un commentaire

Tanger – juin 2013

Te souviens-tu de Tanger, véritable théâtre pour étrangers échappés d’une geôle lointaine, et où nous étions arrivés par la magie d’une loterie joués avec des marins sans vergogne, sur un navire si vert que, même … Continuer la lecture →

Publié dans Atelier Web sous les toits | Laisser un commentaire

Je suis.

Tu es trop matérialiste.
Tu me vois comme du sable qui coule ou de l’eau qui passe.

Tu es trop impétueux.
Tu veux lutter contre moi et essaies de gommer mes effets.

Tu es trop … Continuer la lecture →

Publié dans Atelier au Long cours | Laisser un commentaire