Le temps des cerises

Il est venu le temps des cerises. Le panier est plein mais Eve a décidé de précuire les cerises au soleil. Elle prend son temps. Comme lorsqu’elle était enfant, elle joue à la corde à sauter. Comme elle n’a pas de cuillère en bois, ses sauts secouent et mélangent les cerises dans son panier. Elles seront plus faciles à dénoyauter, se dit-elle.

Elle regarde l’arbre en sautant. Soudain, elle s’arrête. « Tiens, c’est drôle, il y a une pomme dans le cerisier ». Pourquoi est-elle là ? Est-ce un signe ?

Eve hésite, se rapproche quand même. Il n’y a pas de vers dedans. Elle est bien rouge comme la pomme de la sorcière dans Blanche-Neige. Eve prend un peu peur, cette pomme est peut-être empoisonnée…

Elle regarde autour d’elle. Elle voit les collines à perte de vue. Sa curiosité l’emporte sur sa peur et son hésitation. Elle cueille la pomme. Elle se rassure en constatant qu’il n’y a pas de serpent. Elle croque à pleines dents dans la pomme juteuse et sucrée.

Sa tête tourne, elle a l’impression de décoller du sol. Zut ! La pomme était bien empoisonnée. Elle a peur de tomber dans les pommes, ou plutôt dans les cerises. Elle se sent légère, transportée.

Tout à coup, surgissant de nulle part, enfin de derrière l’arbre, non pas un aigle noir mais un apiculteur ramassant son miel. Eve lâche sa corde à sauter. L’apiculteur soulève son masque grillagé.

–          Bonjour, je ne voulais pas vous faire peur. Je m’appelle Adam. Et vous ?

L’effet du philtre d’amour a commencé : va-t-elle enfin tomber amoureuse ?

Ce contenu a été publié dans Atelier d'été. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.