L’escargot rêve aussi….

C’etait un escargot plutôt banal mais tout dodu et la coque bien bombée. Après la pluie de la nuit, l’herbe avait une délicieuse odeur chaude et mouillée, et voilà que c’etait Le matin! Un matin ensoleillé, plein de promesses. Lentement l’escargot déplia  ses cornes précautionneusement,  il jeta alentour un œil puis l’autre. Il ne vit rien qui puisse s’opposer à une promenade. Alors de glissade un peu baveuse en glissade un peu plus sèches il traversa le plan de choux et de navets. Quelques mauvaises herbes frôlèrent son corps luisant. En s’étirant au maximum il colla sa minuscule bouche sur une feuille de carottes. Quel petit déjeuner! La journée commençait bien. Dehors, ni jardinier, ni enfant espiègle, ni chien joueur. Se prélassant, se délectant l’animal tranquille poursuivit sa promenade. Une branche plus rugueuse lui fit rétracter précipitamment ses cornes translucides. Le cœur battant, en retrait sous son habitat nacré il écoutait, il observait, il humait. Un bruit lointain le mit en garde, en alerte. Pas une minute à perdre. L’escargot cette fois- ci maudit sa lenteur. Finalement à l’abri sous une grande feuille de rhubarbe- je n’aime vraiment pas la rhubarbe se dit il, c’est trop acide-, bien à l’abri il retrouva sa sérénité. Le jardin scintillait de toute sa rosée, une vapeur douce et feutrée montait de la terre boueuse.

Sur une feuille il goba une goutte d’eau, ramena sa coque contre lui, s’y lova, s’y éternisa  et s’endormit. Il se mit à rêver de courses rapides, d’obstacles franchis d’un bond, de désert à perte de vue. Il se mit à rêver que sa coquille minérale s’était fait pelage doux et tacheté. En grognant de plaisir il rêva qu’il avait des dents, de bonnes dents bien blanches et solides pour arracher toutes les feuilles goûteuses, à grandes bouchées, à toute allure. Il parcourut des savanes et des villages ocres, il se désaltéra dans l’eau d’un grand lac, il entendit, au loin, barrir des éléphants et hurler des fauves.

le coup de langue que sa mère gazelle lui donna, le réveilla brutalement. C’est quoi ce truc visqueux et pourquoi est-ce que ma mère me suit comme ça ?  Ouf ! se dit l’escargot, ce n’était qu’un mauvais rêve….c’est quand même mieux d’être Un escargot.

Monique M.

Ce contenu a été publié dans Atelier Buissonnier. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

1 réponse à L’escargot rêve aussi….

  1. Sylvie W dit :

    c’est toujours un régal de suivre les pensées d’un animal: bravo à ton petit escargot!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.