Orgueil

- Mais quel orgueil ce Sébastien ! - Mais non ma chère amie, il faut le comprendre ce petit. - Il aurait pu être ministre ! Ou même pharmacien s’il l’avait voulu. - Mais s’il vous dit que cela ne l’intéresse pas. Et puis il n’a peut-être pas toutes les qualités requises. C’est certainement mieux ainsi. - Quoi ? Comment… Continuer la lecture →
Publié dans Atelier au Long cours | Laisser un commentaire

Bagarre place de la Madeleine

- Mais j’en ai marre des gens comme ça !!! Il a la bave aux lèvres. J’ai commencé à m’approcher de lui, mais j’ai vu que 3 hommes étaient déjà à ses côtés. Un motard à casque s’occupait de l’autre, le retenait, comme pour éviter qu’il ne s’enfuie. Cette scène me remue. C’est vrai qu’il y en a marre .… Continuer la lecture →
Publié dans Atelier au Long cours | Laisser un commentaire

Promenade dans les bois

Mon chien à un flair de corsaire. Faut dire qu’il est borgne. Je le fais sortir chaque hiver ! Dans la forêt de Meudon… L’hiver dernier, il est tombé sur un os. Pas un os de lapin Mais une rotule blanc squelette. Les oreilles en l’air et les moustaches en épis, il jeta sur moi son regard grand canin. Lui… Continuer la lecture →
Publié dans Atelier Papillon | Laisser un commentaire

Métamorphose !

Céline était rouge cerise. Deux mois qu’elle ne captait plus la téloche ! Fichu TNT. Plus d’intox. De télénovelas sur fond de pelles et de galoches. Elle était charmante malgré sa retenue. Mais voilà,  son drame à elle c’était que personne à part son écran ne la matait Sa vie ?De la cornemuse! Une mélodie étirée et triste sortant d’une… Continuer la lecture →
Publié dans Atelier Papillon | Laisser un commentaire

Quand elle a relevé sa manche, je l’ai vu sur la peau …

En ce début d’après-midi, il faisait bon. L’air était doux au sortir de l’hiver long que nous avions connu. J’étais descendu passer le temps dans le square au coin du boulevard, au soleil, à flâner & regarder les passantes. Le jardin, mi-potager, sentait la sauge en fleurs. Je m’assis sur un banc où peu de temps après me rejoignit une… Continuer la lecture →
Publié dans Atelier Papillon | Laisser un commentaire

Ginette et l’inspecteur

Ginette peinait à monter les étages avec ses cabas. Ce n’est pas rien de monter 6 étages en colimaçon. Pas de bruit sur les paliers, si ce n’est le son des TSF. Malgré l’heure avancée, son voisin de palier, l’inspecteur, était encore entrain de travailler. La lumière filtrait sous la porte. La dernière fois qu’ils s’étaient croisés, il lui avait… Continuer la lecture →
Publié dans Atelier Papillon | Laisser un commentaire

A cause d’un cadavre exquis

Recommencer, enfin ! Prendre la première à gauche Respirer un bon coup Attendre 9 heures Enfiler la robe à volants rouge Rêvée depuis si longtemps Etre partant Ouvrir la porte Se hâter Espérer Voyager loin Revenir Prendre le bateau, le train, le bus Chercher l’aventure En revenir S’époumoner les doigts dans la prise Renfiler la robe à volants rouge Tomber dans… Continuer la lecture →
Publié dans Atelier Papillon | Laisser un commentaire

A cause des rolls-mops

Je n’ai jamais eu la tête en l’air Plutôt rentrée dans les épaules Avec le dos rond comme un pont Il m’arrive de mettre la tête sous l’eau De me mettre en apnée Mais des fois quand même, l’eau rentre dans les narines Je fais l’anguille et il m’arrive d’avoir peur de devenir un roll-mops Je mets aussi la tête… Continuer la lecture →
Publié dans Atelier Papillon | Laisser un commentaire

LES VACANCES

Ah les vacances ! depuis 1936 c’est le grand déménagement, ou le grand dérangement comme disent les québécois. Qu’y a-t-il donc de si bizarre à fuir, se jeter sur les routes, quitter la pluie pour aller voir les campanules sinon les campagnols ?. La mobilité redonne espoir , un peu de désordre redonne du courage. Le paysage de l’âme est… Continuer la lecture →
Publié dans Atelier au Long cours | Laisser un commentaire

L’or du Sahara s’installe dans les jonquilles

L’argent de l’océan abandonne la rose de Noël En une grande secousse, la lumière est revenue J’ai marché longtemps pour trouver ce scintillement Et je ne renoncerai pas à cette nouvelle aube L’aurore sera mienne pour les années à venir Même si j’ai mis tant d’énergie à la détester Je sens que je résiste et que je lutte contre le… Continuer la lecture →
Publié dans Atelier Papillon | 3 commentaires

Le cochon

- Ouh la la. - Ouais comme tu dis. - Donne-moi ton olive. - Non. - Allez fais pas ta grue, sale autruche. Balance le noïau ! - Mais non je te dis. C’est moi qui l’ai payée. Donc je la garde. ET si tu continues, je te braise. - Mais tu en as les yeux, ma biche !…. -… Continuer la lecture →
Publié dans Atelier au Long cours | Laisser un commentaire

souvenirs d’hier …

Sûrement, me disais-je, cet Opossum empaillé serait du plus bel effet sur la cheminée de la salle de billard. Il ferait face à cette majestueuse hure de sanglier, couru par bon-papa, un après-midi de Toussaint, près des étangs du Carreau-Blanc, il y a longtemps. Mais j’entendais déjà les hurlements d’Amélie, ma vieille tante : « tout cela n’est que nid à… Continuer la lecture →
Publié dans Atelier Papillon | Laisser un commentaire

La conscience de la folie

Je déteste le mot «schtroumf ». Il y a quelques jours m’est venue en mémoire cette expression de Camus : « mal nommer les choses, c’est ajouter au malheur du monde. » Schtroumf ne nomme rien, bien au contraire, c’est l’ellipse du paresseux. Il crée ces zones d’ombre où peut parfois venir se loger la folie. Il n’affute rien et je le fuis… Continuer la lecture →
Publié dans Atelier au Long cours | Laisser un commentaire

Charlotte, qui rêve de bonbons-lune

- « Charlotte, à table ! Allez dépêche-toi, il est déjà 19H30, ça va refroidir. Le jeudi soir c’est pâtes à l’émmental. Tous les jeudis. Ca réjouit d’avance le père de Charoltte, qui pense toujours être un grand sportif en recherche de glucides lents, et son frère, qui a l’impression d’enfin manger des légumes, pour changer des pizzas. Charlotte est derrière… Continuer la lecture →
Publié dans Atelier au Long cours | Laisser un commentaire